Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 12 mai 2020

ACTUALITE DES LABORATOIRES

ET AUSSI…

 

 

Covid-19 : toutes les disciplines

universitaires se mobilisent autour de la recherche

Marie-Claire Villeval

La Tribune, 12/05 – 4 min

 

Comment on siffle ...

Julien Meyer

FranceInter.fr, 12/05 – 4 min

 

L’Amérique latine face au coronavirus

Rfi.fr, 12/05 – 10 min

 

Des organismes fossilisés vieux de 600 millions d'années découverts par un chercheur de l'université de Poitiers

Abderrazak El Albani

Francetvinfo.fr, 11/05

 

Qui sont les malades du coronavirus ?

Nadine Levratto

Lejdd.fr, 11/05

 

Le premier Homo Sapiens européen était-il bulgare ?

Ludovic Slimak

Larecherche.fr, 11/05

 

L'état a-t-il failli face au Covid-19 ?

Luc Rouban

Rfi.fr, 11/05

 

 

Déconfinement : une deuxième vague du virus à l’étude

Si le déconfinement est en vigueur depuis le 11 mai, le virus du Covid-19 n’a pas disparu pour autant. La possibilité d'une reprise de l'épidémie de coronavirus, déjà visible dans d'autres pays, fait partie des scénarios probables modélisés par les scientifiques. Deux études récentes ont tenté d’esquisser des scénarios pour l’après-confinement. Selon Éric Daudé, si chaque modèle a ses inconvénients, quand il y a convergence sur une question identique avec des moyens différents, on peut considérer que c’est une aide à la décision et à la réflexion importante. Premier point préoccupant : ces deux modèles aboutissent à des conclusions pessimistes, affirme le chercheur, alors même que certaines hypothèses de base sont particulièrement prudentes.

Huffingtonpost.fr, 12/05 – 6 min

 

Masques : système D, décontamination et enjeux environnementaux

Selon une étude menée fin avril par la fédération CGT de la santé auprès de 356 syndicats d'établissements publics ou privés (hôpitaux, cliniques, Ehpad), 58 % se plaignent encore du manque de masques chirurgicaux et des FFP2 réservés au personnel soignant. Pour pallier le manque de protection pour les soignants et éviter une nouvelle pénurie, des chercheurs du monde entier planchent sur la décontamination des masques portés et la conception de produits réutilisables. En France, un consortium de chercheurs s'est constitué fin mars autour du CNRS pour évaluer toutes les techniques de décontamination recensées.

Une analyse du Monde alerte par ailleurs sur les enjeux environnementaux des masques à usage unique, composés de produits dérivés du pétrole, et symboles de la lutte sans merci entre développement durable et intérêts industriels et commerciaux. Leur durée d’usage de quatre heures est très mince pour un produit relativement sophistiqué, dont la durée de vie est, elle, très longue. Mais que deviennent-ils une fois usagés ? Leur incinération ou leur enfouissement, sans même parler des dangers à éviter quand il s'agit de masques hospitaliers utilisés dans des unités Covid, entraînent une série de difficultés environnementales, sanitaires et sociales qui n'ont guère été anticipées. Quelques semaines après la pandémie, deux scientifiques se sont posé la question de la réutilisation de ces masques jetables.

Les Echos, 12/05 – 7 min

Lemonde.fr, 12/05 – 5 min

 

Un nouveau récepteur dans la dépression

Des chercheurs marseillais ont mis en évidence le rôle majeur d’un nouveau récepteur GPR56, aussi appelé ADGRG1, dans la physiopathologie de la dépression et la réponse aux antidépresseurs. Cette piste thérapeutique est révélée dans une étude publiée dans Nature Communications et menée sur plus de 400 patients. Raoul Belzeaux précise que l’intérêt de cette découverte réside notamment dans le fait que GPR56 est un biomarqueur sanguin facile à mesurer.

Le Quotidien du médecin, 12/05 – 2 min

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer