Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 13 janvier 2021


 

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

Besançon renforce sa recherche

La signature de la convention entre le CNRS et l'université Bourgogne-Franche-Comté, le 15 décembre dernier, met en lumière le dispositif I-site. Ce label d’université d’excellence a été lancé en 2010 par l’Etat via le programme d’investissement d’avenir (PIA), afin de valoriser les atouts scientifiques d’un territoire à l’échelle internationale. Lors de cette signature, Antoine Petit, PDG du CNRS, avait précisé que les domaines d'excellence et l’attractivité territoriale de la région Bourgogne-Franche-Comté étaient des atouts pour recruter les chercheurs les plus prestigieux du monde. Il avait aussi souligné qu’avec l'I-site BFC, « la science est au cœur de la société ». « Cette signature montre également la volonté politique de coordination entre les établissements d'enseignements supérieures et les organismes de recherches », avait-il déclaré.

La Tribune, 13/01 – Temps de lecture : 7 min

 

L’IMT Atlantique crée un nouveau département

L’école d’ingénieurs IMT Atlantique, basée à Brest et Nantes, a annoncé mardi la création d’un nouveau département d’enseignement et de recherche. Baptisé « mathematical and electrical engineering » (MEE), ce département concernera les communications numériques, la science des données et l’intelligence artificielle, ainsi que la conception de circuits et solutions embarquées. La recherche se déroulera dans le cadre du laboratoire Lab-STICC.

Ouest-France.fr, 12/01 – 1 min

 

 

 

Pourquoi la France est devenue championne du monde des prestations sociales

Bruno Palier

Les Echos, 13/01 – 9 min

 

Création d’un syndicat chez Google : « il y a désormais deux catégories de salariés au sein de l’entreprise »

Olivier Alexandre

Leparisien.fr, 12/01 – 6 min

 

Inondations dans les Landes : un phénomène lié au changement climatique

Christophe Cassou

Sudouest.fr, 12/01 – 4 min

 

Les damné.e.s de la mer : regard de cartographe #2

Nicolas Lambert

Humanite.fr, 12/01 – 5 min

 

Vide quantique : voir le vide à moitié plein

Serge Reynaud, Patrick Peter

Franceculture.fr, 12/01 – 58 min

 

Quelles nouvelles de Néandertal ?

Antoine Balzeau

Rfi.fr, 12/01 – 49 min

 

Un nouveau labo pour étudier le vieillissement

La Dépêche du Midi, 13/01 – 3 min

 

De l'Egypte au Soudan : l'armée aux manettes

Clément Steuer

Franceculture.fr, 12/01 – 58 min

 

Nadège Hilairet, chercheuse à suivre de Villeneuve-d’Ascq jusqu’aux entrailles de la Terre

Lavoixdunord.fr, 13/01 – 4 min

 

La petite fille de Rambervillers devenue grande scientifique

Barbara Ferry

Vosges Matin, 13/01 – 3 min

 

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Pandémies et émergences zoonotiques : la France lance l’alliance internationale Prezode au « One Planet Summit »

Lequotidiendumedecin.fr, 12/01 – 2 min

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : phylodynamique, couvre-feu, variants et vaccins, analyse des eaux usées, vaccin « halal », les dessous du conseil scientifique

L’Express s’intéresse à la phylodynamique, l’analyse du séquençage de génomes de virus. Samuel Alizon, l'un des principaux experts français de cette discipline, précise que cette technique « permet de détecter un virus mutant dont les capacités d'infections changent, ou qui échappe aux vaccins ». La phylodynamique apporte également des informations sur la date d’apparition de l’épidémie, la vitesse de propagation du virus, la structure de l'épidémie, le taux de croissance de l’épidémie (R0) et la durée de contagiosité des personnes. Mais les capacités de séquençage et d'analyse phylodynamique manquent en France, regrette Samuel Alizon.

France Info s’interroge à son tour sur l’efficacité de l’avancement du couvre-feu à 18h00 dans 25 départements français et cite à ce sujet l’avis de Jean-Stéphane Dhersin, responsable de la plateforme Modcov19 de coordination de la modélisation de l'épidémie.

La Marseillaise s’inquiète de l’apparition de nouveaux variants du SARS-CoV-2, qui pourraient compliquer la campagne de vaccination contre le Covid-19. Le quotidien régional reprend les explications d’Etienne Decroly et de Bruno Canard, qui soulignent la nécessité d’adapter la stratégie en fonction de cette émergence.

Courrier Picard et France Bleu se penchent sur l’analyse des eaux usées réalisée par le réseau Obepine dans les grandes villes, dont Amiens et Toulouse, pour détecter le SARS-CoV-2. Cette technique permet d’« anticiper de trois ou quatre semaines par rapport à d'autres formes de tests », souligne Yvon Maday.

Enfin, Charlie Hebdo a enquêté sur les conseils scientifiques censés étayer les décisions du gouvernement. Un certain nombre de chercheurs jugent discutable cette caution scientifique de l’exécutif. Par exemple, le sociologue Laurent Mucchielli a estimé que les chiffres avancés sur la base de modélisations manquaient de diversité.

Lexpress.fr, 12/01 – 10 min

Francetvinfo.fr, 12/01 – 5 min

La Marseillaise, 13/01 – 3 min

Courrier Picard, 13/01 – 2 min

Francebleu.fr, 12/01 – 2 min

Charlie Hebdo, 13/01 – 7 min

 

Déjà huit ans sur Mars pour Curiosity

Le rover Curiosity fête, ce mercredi, son 3 000ème jour sur Mars. Plus de huit ans après son atterrissage sur la Planète rouge, il continue à explorer son sol. « Nous avons fait de très belles découvertes, la plus grande a été celle de l’habitabilité de Mars », explique Sylvestre Maurice, qui a conçu ChemCam, l’un des instruments ultra-sophistiqués du rover. Curiosity continue à explorer cette habitabilité.

20minutes.fr, 12/01 – 4 min

 

Des vagues dans la maïzena

Dans Nature Communications Physics du 18 décembre 2020, une équipe de scientifiques explique pourquoi une série d’ondulations – au lieu d’une surface lisse – est observée à la surface d’un mélange de fécule de maïs et d’eau versé sur un plan incliné. Les chercheurs Baptiste Darbois-Texier, Henri Lhuissier, Yoël Forterre et Bloen Metzger sont à l’origine de cette découverte.

Le Monde, 13/01 – 3 min

 

Débat sur la mesure de la constante de Hubble

Les cosmologistes ne s'accordent pas sur la valeur de la constante de Hubble, qui traduit le taux d'expansion de l'Univers. Une nouvelle mesure réalisée par une équipe internationale grâce au télescope cosmologique d'Atacama (Chili) confirme la valeur la plus basse, celle du satellite Planck. Sciences et Avenir reprend les explications de Thibaut Louis, l'un des chercheurs impliqués dans l'étude.

Sciencesetavenir.fr, 12/01 – 4 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

Kantar Disclaimer