Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 13 octobre 2020

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

Recherche : accord sur un plan de revalorisation des carrières

Dans le cadre de la loi de programmation de la recherche, un accord sur l'amélioration des rémunérations et des carrières des chercheurs a été signé, lundi, entre le gouvernement et trois syndicats majoritaires (SNPTES, SGEN-CFDT, UNSA). Le texte a été signé à Matignon en présence de Jean Castex, Premier ministre, de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et de plusieurs employeurs publics (CNRS, Inserm, Inrae…). Une enveloppe de 644 millions d'euros sera injectée sur sept ans, à hauteur de 92 millions d'euros par an, au bénéfice de plus de 250 000 agents de la recherche et de l'enseignement supérieur. Parallèlement, l'Etat s'est engagé à faire passer le nombre de professeurs des universités de 15 000 à 18 000.

Lemonde.fr, 12/10 – Temps de lecture : 3 min

Francetvinfo.fr, 13/10 – 3 min

Bulletin Quotidien, 13/10 – 1 min

 

LPR : entretien avec le sénateur Pierre Ouzoulias

Dans un entretien accordé à La Marseillaise, Pierre Ouzoulias, sénateur communiste des Hauts-de-Seine, s’exprime sur la loi de programmation de la recherche préparée par le gouvernement. Si l’Assemblée nationale a voté le texte « de façon quasi automatique », le Sénat fait de son côté « un gros travail d’audition et de réflexion qui aboutira sans doute à un texte notablement différent », déclare le chercheur.

La Marseillaise, 13/10 – 4 min

 

Le décrochage de la recherche française illustré par la cryo-microscopie

Le Monde détaille l’exemple de la cryo-microscopie pour illustrer le « décrochage » de la recherche française : alors que la France était pionnière dans ce domaine en Europe en 2015, elle a depuis pris du retard. L’Hexagone ne dispose aujourd’hui que de quatre cryo-microscopes à haute résolution (dont deux dans la recherche publique), contre plus de 20 en Angleterre et au moins 30 en Allemagne. Pourtant, cette technique d'imagerie révolutionnaire permet de rendre des molécules visibles à l’atome près. Elle a été récompensée par un prix Nobel de chimie en 2017 pour ses trois inventeurs (Jacques Dubochet, Joachim Frank et Richard Henderson).

Lemonde.fr, 12/10 – 7 min

 

 

 

La double peine des espèces rares

Rts.ch, 12/10 – 10 min

CNRS, 08/10

 

Des chercheurs estiment avoir déterminé la vitesse maximale du son

Scienceetavenir.fr, 12/10 – 4 min

 

L'observation précise de la cannibalisation d'une étoile par un trou noir supermassif

Stéphane Basa

Franceculture.fr, 12/10 – 5 min

 

Sommeil : on ne dort pas tout au long de la vie pour les mêmes raisons

Karen Spruyt

Lefigaro.fr, 12/10 – 4 min

 

Quand rester assis tue

Audrey Bergouignan

Les Echos, 13/10 – 6 min

 

Oublions les stéréotypes hommes/femmes

Christine Castelain Meunier

Francebleu.fr, 12/10 – 2 min

 

Euripide dans tous ses états

Sylvain Perrot

Dernières Nouvelles d’Alsace, 13/10 – 3 min

 

D'où vient le terme de baccalauréat ?

Anne Grondeux

Lejdd.fr, 12/10 – 2 min

 

L'épargne des très riches

Anne-Laure Delatte

Libération, 13/10 – 4 min

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : appel à se faire vacciner contre la grippe ; l’aération, un autre geste barrière

La campagne de vaccination contre la grippe démarre ce mardi. Ces derniers mois, l’Académie de médecine, l’Académie nationale de pharmacie ou encore un groupe de parlementaires LRM ont lancé des appels à se faire vacciner afin d’éviter un engorgement des hôpitaux et un cumul des deux maladies. Le chercheur Bruno Pitard, spécialiste de la vaccination, se joint à ces appels. « Le vaccin contre la grippe peut aider doublement, explique-t-il au Huffington Post. D’une part, il peut faciliter le diagnostic contre le Covid-19, puisque les symptômes se ressemblent fortement. D’autre part, une vaccination massive aiderait largement à baisser la mortalité liée au coronavirus car les deux maladies combinées, cela peut faire un cocktail explosif. »

Par ailleurs, plusieurs chercheurs rappellent l’importance d’aérer les pièces intérieures régulièrement pour éviter les contaminations au Covid-19, indique LCI. « Aérez, aérez, aérez », martèle ainsi le virologue Yves Gaudin depuis les prémices de la crise sanitaire. « On est face à une maladie respiratoire, et on le sait ces maladies se transmettent évidemment par l'air à condition bien sûr que l'agent pathogène soit présent », explique-t-il.

Huffingtonpost.fr, 13/10 – 5 min

Lci.fr, 12/10 – 5 min

 

Nobel : deux économistes américains distingués pour leurs travaux sur la vente aux enchères

Le prix 2020 de la Banque de Suède en mémoire d'Alfred Nobel a été décerné lundi aux économistes américains Paul Milgrom et Robert Wilson pour leurs travaux sur le mécanisme de fixation des prix par les marchés d'enchères. Les gouvernements et les entreprises ont puisé dans ces travaux pour lancer des appels d'offres et des enchères sur les marchés de l'électricité ou des télécommunications à partir des années 1990 aux Etats-Unis, puis dans les années 2000 en Europe, rappelle le chercheur Pierre-Jean Benghozi.

Lemonde.fr, 13/10 – 4 min

 

Le télétravail invite les entreprises à repenser l'espace-temps collectif

Dans un entretien avec La Tribune, la chercheuse Aurélie Leclercq-Vandelannoitte analyse l’évolution des pratiques de télétravail depuis leur essor avec le confinement du printemps dernier. « L'expérience que nous avons vécue a montré que les salariés pouvaient continuer à travailler et être aussi efficaces à distance », indique-t-elle. Toutefois, le travail ne se limite pas à la performance. « L'entreprise fonctionne grâce à la cohésion sociale, c'est une dynamique collective, un vivre ensemble », souligne-t-elle. Selon l’experte, le télétravail n'est « ni bon, ni mauvais ». Il doit être bien dosé et s'inscrire dans un projet d'entreprise.

Latribune.fr, 13/10 – 4 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

Kantar Disclaimer