Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 16 juin 2020

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

LPPR : des chercheurs font connaître leurs revendications

Le texte du projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), qui a été rendu public le 7 juin, suscite de vives réactions dans le monde de la recherche. Douze syndicats réunis lundi en visioconférence avec la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, ont fait connaître leurs revendications. Parmi les points critiqués figurent le mode de financement des projets, la création de contrats précaires et une progression budgétaire annuelle jugée insuffisante.

Le Figaro, 16/06 – Temps de lecture : 3 min

 

 

 

La science à la merci des médias

Franceinter.fr, 15/06 – 2 min

 

« Le Ségur de la santé est une usine à gaz

qui ne répondra pas à l’urgence »

Frédéric Pierru

L’Humanité, 16/06 – 5 min

 

« Pas la peine d'aller chercher aux Etats-Unis » : Patrick Weil démonte le racisme structurel en France

Lesinrocks.com, 15/06 – 2 min

 

SOS oiseaux en danger

Vincent Bretagnolle

Lesechos.fr, 15/06 – 11 min

 

Le blob, cet étonnant organisme unicellulaire

Audrey Dussutour

Franceinter.fr, 15/06 – 26 min

 

Allemagne : deux néonazis jugés pour le meurtre d'un préfet

Patrick Moreau

Lejdd.fr, 15/06 – 3 min

 

L'emploi se déconfine

Bernard Gomel

Aujourd’hui en France, 16/06 – 3 min

 

Les P’tits bateaux

Vincent Fleury

Franceinter.fr, 16/06 – 10 min

 

Au Yémen, la population en proie à la gestion du Covid-19 par les Houthis

François Frison-Roche

Slate.fr, 16/06 – 10 min

 

Glyphosate : la déontologie de l'Anses mise en cause

Lemonde.fr, 15/06 – 7 min

 

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid 19 : allocution d’Emmanuel Macron, bureaucratie dans la Santé, municipales

Le Huffington Post revient sur l’allocution d’Emmanuel Macron, dimanche 14 juin, au cours de laquelle le président de la République a invité les Français à être « fiers de ce qui a été fait et de notre pays » dans la crise du Covid-19. Les études scientifiques des différentes étapes de la pandémie incitent toutefois à la prudence. « Certes, on peut se féliciter d’un certain nombre de choses, mais l’heure n’est pas à l’autosatisfaction », estime la chercheuse Anne-Marie Moulin.

Alors que les soignants manifestent ce mardi, notamment pour demander une réduction du mille-feuilles administratif, LCI cite le chercheur Henri Bergeron, qui consacre actuellement une enquête à la bureaucratie dans la Santé. « Pendant la crise, on nous a parfois parlé d'une absence de coordination, entre la région, le préfet, les ARS... Je ne sais pas si c'est trop d'organisation ou si ce n'est pas assez, mais on manque en tout cas d'une réflexion approfondie », déclare-t-il.

A l’approche du second tour des élections municipales, Le Bien Public s’interroge sur la manière de faire campagne sans contact, dans le contexte actuel de crise sanitaire. Interviewé, le politologue Bruno Cautrès indique que « ces trois mois et demi d’écart » avec le premier tour du 15 mars « donnent à cette élection une dimension particulière ». « La dynamique n’existe plus et je ne suis pas certain que ce second tour soit très mobilisateur », déclare-t-il.

En région, Sud-Ouest annonce que le test de dépistage EasyCov sera déployé début juillet en Aquitaine, via les laboratoires du groupe Inovie dans la région. Ce test salivaire de terrain a pour atout de déterminer, en une heure seulement, si un patient est infecté par le SARS-CoV-2. Le Dauphiné s’intéresse pour sa part aux recherches sur la capacité du virus à se transmettre par la voie aérienne. Les analyses, menées par des chercheurs grenoblois spécialistes des écoulements géophysiques et industriels, sont encore en cours d’acquisition et d’interprétation.

Enfin, Le Point se penche sur les mauvaises habitudes (alimentation, tabac…) qui ont pu être prises par certains pendant le déconfinement. « Il y a un clivage avec, d'un côté, un confinement qui fait du bien, et de l'autre, des précarités et des inquiétudes professionnelles et financières fortes et des situations de profonde détresse psychologique », observe Lise Bourdeau-Lepage.

Huffingtonpost.fr, 15/06 – 7 min

Lci.fr, 15/06 – 3 min

Lebienpublic.com, 15/06 – 2 min

Sud-Ouest, 16/06 – 3 min

Ledauphine.com, 15/06 – 2 min

Lepoint.fr, 15/06 – 4 min

 

Réflexion sur l’emploi de mots racistes dans la police

Selon Mediapart, plusieurs procès-verbaux révèlent que des policiers marseillais emploient le terme raciste « négroïde ». Cette expression a pourtant été condamnée en 2012 par le ministère de l’Intérieur. « Le terme ‘négroïde’ a été créé en 1870, par Thomas Henry Huxley, en plein essor des sciences des races lié au développement du colonialisme, explique l’anthropologue Gilles Boëtsch. Ce terme est porteur d’un préjugé raciste. L’idée était d’établir une hiérarchie dans les races avec une race dominante supérieure qui est la race blanche. »  Aujourd’hui, il est encore « nécessaire de rappeler qu’il n’y a pas de race biologique dans l’espèce humaine (…) Nous savons aujourd’hui que l’espèce humaine (Homo sapiens) est originaire d’Afrique, de la vallée de l’Omo en Ethiopie. A l’origine, nous étions noirs ».

Mediapart.fr, 16/06 – 4 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer