Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 16 mars 2021


 

VIE DU CNRS

ET AUSSI…

Un territoire de recherches en Argonne 

Fin 2020, le projet de création d'une zone atelier sur le massif argonnais a été labellisé par le CNRS. Le projet fédère plus de 90 chercheurs des universités de Reims, Lorraine et Strasbourg, qui représentent un large éventail de disciplines en sciences exactes et naturelles, ainsi qu'en sciences humaines et sociales. L'assemblée générale organisée le 25 février a permis de dégager des pistes de réflexion sur la constitution de la zone atelier.

L’Ardennais, 16/03 – Temps de lecture : 3 min

Lunion.fr, 16/03 – 1 min

 

 

 

Le désarroi des étudiants en sciences humaines

Sarah Mazouz

Le Monde, 16/03 – 5 min

 

La disparition des jobs étudiants aggrave la précarité d'une partie de la jeunesse

Tom Chevalier

Lemonde.fr, 16/03 – 8 min

 

Reconstruction de Notre-Dame : la délicate opération de sécurisation des voûtes

Lci.fr, 15/03 – 7 min

 

Au CNRS, « le fabuleux destin de la cellule »

Geneviève Almouzni

Nextinpact.com, 15/03 – 1 min

 

Vaccins : la Cour pénale internationale a-t-elle vraiment « accepté » une « plainte » contre Israël ?

Catherine Le Bris

Liberation.fr, 15/03 – 4 min

 

Polar Pod : « Il fallait imaginer un bateau sur-mesure pour explorer l’océan Austral », raconte Jean-Louis Etienne

20minutes.fr, 16/03 – 6 min

 

Le Gulf Stream est-il en train de ralentir ?

Didier Swingedouw

Franceinter.fr, 15/03 – 54 min

 

10 ans après, que sait-on de Fukushima ?

Cécile Asanuma Brice

Rfi.fr, 15/03 – 49 min

 

Que faire de l'épargne des Français ?

Anne-Laure Delatte

Europe1.fr, 15/03 – 25 min

 

Commissaire Guillaume, Commissaire Maigret : quand la fiction se substitue la réalité

Laurent Joly

Franceinter.fr, 15/03 – 54 min

 

En Ariège, des volontaires se confinent 40 jours dans une grotte, « hors du temps »

France24.com, 15/03 – 3 min

 

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Le difficile combat contre la ségrégation des métiers

Marc Bessin

ASH, 12/03 – 9 min

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : une origine toujours inconnue, prédominance du variant anglais, big pharmas

Un an après le premier épisode de confinement, La Tribune dresse le bilan de ce que la science a permis d’apprendre sur le SARS-CoV-2. L’enquête de l’OMS n’a pas permis d’identifier l’origine du nouveau coronavirus. A ce jour, « nous possédons deux certitudes permettant de comprendre les chaînes de transmissions originelles. Des virus cousin du SARS-CoV-2 ont été échantillonnés chez les chauves-souris du sud de la Chine et du Cambodge. Et l'épidémie a manifestement explosé initialement à Wuhan », résume Etienne Decroly. Pour le reste, « il nous manque tous les maillons de la chaîne de transmission et nous ne disposons que d'hypothèses ».

Le Parisien observe que le variant britannique représente aujourd’hui environ 70 % des tests positifs, contre 5% pour chacun des variants brésilien et sud-africain. Si le variant brésilien pourrait avoir une plus forte transmissibilité que le variant anglais, cela n’est pas démontré pour le variant sud-africain, relève Samuel Alizon. Yves Gaudin rappelle que le variant anglais est arrivé en premier, ce qui lui a donné une « longueur d’avance ».

La Tribune s’intéresse au Covid-19 en tant que nouveau segment pour l’industrie pharmaceutique. Les laboratoires se sont très vite positionnés sur certaines molécules et technologies, prenant le risque de connaître la réussite ou l’abandon. Dans le domaine des tests Covid-19, le test salivaire mis au point par SkillCell et Sys2Diag figure parmi les réussites à distinguer.

Latribune.fr, 15/03 – 10 min

Leparisien.fr, 15/03 – 5 min

Latribune.fr, 16/03 – 9 min

 

D’infimes détails du sang observés dans le cerveau

Une équipe française de chercheurs est parvenue à cartographier le réseau vasculaire cérébral chez le patient humain à des échelles jamais atteintes jusque-là. Le flux sanguin a été repéré dans des vaisseaux du cerveau de seulement quelques dizaines de micromètres de diamètre. Une prouesse permise grâce à une technologie non-invasive et non-ionisante baptisée « microscopie par localisation ultrasonore ».

Larecherche.fr, 15/03 – 3 min

CNRS, 16/03

 

La calotte glaciaire du Groenland a déjà disparu et pourrait disparaître de nouveau

Dans une étude publiée lundi dans les PNAS, des chercheurs américains et européens montrent que la calotte groenlandaise a disparu au moins une fois au cours du dernier million d’années, sous un climat à peine plus chaud que l’actuel. Leurs résultats suggèrent l’existence d’un point de non-retour, qui se situerait entre 1,5 °C et 2,5 °C de réchauffement climatique, et dont nous serions proches aujourd’hui. « Il s’agit d’une observation empirique géologique qui renforce l’importance de limiter le réchauffement anthropique en deçà de 2 °C, et plus sûrement de 1,5 °C, comme le prévoit l’accord de Paris sur le climat », déclare Pierre-Henri Blard. Mediapart publie un entretien avec deux chercheurs, dont Gilles Ramstein, au sujet de la perspective de bascules irrémédiables pour le climat.

Lemonde.fr, 15/03 – 6 min

Francebleu.fr, 16/03 – 2 min

Mediapart.fr, 16/03 – 2 min

 

Une météorite trouvée en Algérie est aussi ancienne que le système solaire

Une météorite issue d'une protoplanète apparue dans le premier million d'années de notre système solaire a été identifiée par des scientifiques comme étant la plus ancienne d'origine volcanique. Baptisée Erg Chech 002, elle a atterri dans le sud algérien il y a au moins une centaine d'années. Son corps-parent s'est formé dans le premier million d'années du système solaire, selon les calculs notamment de Johan Villeneuve. L'étude est parue dans les PNAS.

La-croix.com, 16/03 – 4 min

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer