Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 17 juillet 2020


VIE DU CNRS

ET AUSSI…

 

 

« Zeste de science » explique la phénoménale mémoire des fourmis

Sur YouTube, en cinq minutes et de façon ludique, la chaîne de vulgarisation du CNRS « Zeste de Science » explique comment les fourmis du désert apprennent de leurs erreurs pour éviter un prédateur ou un obstacle. Une équipe internationale de chercheurs, parmi lesquels figure Antoine Wystrach, a observé que les fourmis du désert changent de trajet si celui-ci présente des risques, et cela grâce à leur mémoire visuelle.

Telerama.fr, 17/07 – Temps de lecture : 1 min

 

 

 

Voici les premières images de notre étoile prise par la sonde Solar Orbiter

Sciencesetavenir.fr, 16/07 – 5 min

CNRS, 16/07

 

Mouches : on a découvert comment elles prennent leur envol la tête à l'envers

Science-et-vie.com, 17/07 – 1 min

CNRS, 15/07

 

Les contrôles d'identité, totem controversé de l'institution policière

Sebastian Roché

Lemonde.fr, 16/07 – 9 min

Lanouvellerepublique.fr, 16/07 – 5 min

 

Bacheliers sans affectation

Julien Grenet

Libération, 17/07 – 3 min

 

Ce que la crise va changer (ou pas) dans votre travail

Aurélie Leclercq-Vandelannoitte

Capital.fr, 16/07 – 11 min

 

Pour ou contre la voiture autonome dans nos rues ?

Jean-Gabriel Ganascia

Lesechos.fr, 16/07 – 5 min

 

« La question est de savoir si Mars a été habitée »

François Forget

Franceinter.fr, 17/07 – 23 min

 

Trous noirs supermassifs : Alma sur la piste de l'énigme de leur formation avec une galaxie « fantôme »

Jean-Pierre Luminet

Futura-sciences.com, 16/07 – 8 min

 

L'invasion des méduses

Les Echos, 17/07 – 12 min

 

« Charles de Foucauld est un homme de son temps. En faire un “ultra” de la colonisation est absurde »

Dominique Casajus

Lemonde.fr, 16/07 – 5 min

 

Haro sur ces infrastructures censées « tirer » les économies africaines

Thierry Pairault

Lepoint.fr, 16/07 – 8 min

 

Ils ont fait l'actu. Que devient Roland Marchal, chercheur au CNRS libéré après avoir été détenu près de 10 mois en Iran ?

Francetvinfo.fr, 17/07 – 5 min

 

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Canicule et urbanisme : arrêtons de densifier nos villes !

Laurence Eymard

Lagazettedescommunes.com, 16/07 – 7 min

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : analyse des eaux usées, test olfactif, course au vaccin et post alarmant sur Facebook

Midi Libre présente les premiers résultats des analyses réalisées par Julie Trottier et Raphaël Gaudin sur les eaux usées. Les deux chercheurs montpelliérains ont observé que le SARS-CoV-2 était quarante fois plus présent dans les eaux usées le 25 juin (7 800 RNA pour 100 ml) que le 7 mai (239 RNA). Ces prélèvements effectués à la station d’épuration de la Métropole, située à Lattes, pourraient permettre d’établir une corrélation entre la présence du virus dans les eaux usées et le nombre de malades. Ils pourraient aussi permettre de localiser les clusters.

Une équipe de chercheurs était présente jeudi sur la place Masséna, à Nice, pour vérifier la fiabilité d’un test olfactif auprès du grand public. Ce test pourrait servir à diagnostiquer le Covid-19, puisque l’anosmie – la perte de l’odorat – en est l’un des symptômes. Jérôme Golebiowski explique à Nice-Matin qu’« une version bêta a été testée au centre de consultation Covid au CHU de Nice L’Archet » et qu’« une centaine de tests » doivent maintenant être réalisés avec des passants pour « obtenir des statistiques fiables ».

Sud-Ouest se penche sur la course au vaccin contre le Covid-19. Selon le quotidien régional, au moins 25 milliards de dollars pourraient être mobilisés par les Etats et les organisations internationales à cette fin dans les prochains mois. « Si les Etats veulent ce vaccin, il n'est pas illogique qu'ils s'engagent (...) vu le risque financier que cela représente pour les entreprises », souligne Carine Milcent, spécialiste des questions de santé.

Enfin, 20 Minutes a invité Daniel Dunia, chercheur en neurovirologie, à réagir au post alarmant relayé sur Facebook, selon lequel les écouvillons insérés dans le nez pour dépister le Covid-19 seraient susceptibles d’affecter la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau. « Un écouvillonnage n’entre pas au contact de la barrière hémato-encéphalique, il faudrait qu’il franchisse la muqueuse et l’os du crâne pour l’atteindre », corrige le scientifique, qui dénonce un post sans « aucun sens ni fondement scientifique ou réel ».

Midi Libre, 17/07 – 3 min

Nice Matin, 17/07 – 4 min

Sudouest.fr, 17/07 – 4 min

20minutes.fr, 16/07 – 4 min

 

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer