Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 17 novembre 2020

 

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

Loi recherche : objectifs ambitieux mais moyens insuffisants

La loi de programmation de la recherche, qui doit être votée aujourd’hui 17 novembre, a pour ambition d’empêcher le décrochage de la recherche française. Mais les moyens déployés sur 10 ans pour redresser la barre s’avèrent moindres que les chiffres ne le laissent penser, et les salaires des chercheurs restent modestes par rapport au reste de la fonction publique.

Lemonde.fr, 16/11 – Temps de lecture : 7 min

 

Recherche scientifique : les limites de la plateforme française HAL

Les scientifiques français peuvent mettre en ligne toute leur production et la rendre accessible gratuitement au grand public sur la plateforme web HAL. Mais cette ouverture se heurte aux éditeurs et à la surcharge de travail pour les chercheurs. Autre réserve : HAL est une plateforme très franco-française et peu de monde à l’international la consulte. En outre, très peu d’articles s’avèrent disponibles en intégralité pour les curieux non scientifiques, qui doivent se contenter du titre et des auteurs.

La Croix, 17/11 – 3 min

 

 

 

Feu vert pour la mission Ariel de l'ESA

FranceCulture.fr, 16/11 – 1 min

CNRS, 13/11

 

Université de Bordeaux  : 10 millions d'euros pour la recherche contre les maladies du cerveau

Laurent Groc, Erwan Bézard, Laurent Cognet

Sudouest.fr, 16/11 – 2 min

 

Les raisons de la réislamisation

Mohammed Cherkaoui

Lepoint.fr, 15/11 – 8 min

 

Seine-Saint-Denis: les enseignants démunis face à la violence des adolescents

Marwan Mohammed

Lefigaro.fr, 16/11 – 4 min

 

La chasse autorisée en temps de confinement, une pomme de discorde

Jean-Michel Gaillard

Lemonde.fr, 16/11 – 4 min

 

Le CBD, nouvel eldorado des insomniaques ?

Pierre Philip

Lefigaro.fr, 16/11 – 5 min

 

Les résultats de 10 années de recherche pour le programme Mistrals en Méditerranée

Sciencesetavenir.fr, 16/11 – 7 min

 

Bassin d'Arcachon : l'évolution du banc d'Arguin depuis 1984 en quelques secondes

Simon Gascoin

Sudouest.fr, 16/11 – 2 min

 

L’émouvante histoire derrière cette photo de maman morse qui a la larme à l’œil

Erwan Amice

Ouest-France.fr, 16/11 – 1 min

 

L'État sait s'endetter, mais sait-il dépenser ?

Anne-Laure Delatte

FranceCulture.fr, 16/11 – 2 min

 

La naissance des galaxies

Françoise Combes

Francebleu.fr, 16/11 – 2 min

 

Bienvenue dans cette visioconférence. Vous allez être licencié !

Danièle Linhart

NouvelObs.com, 16/11 – 6 min

 

Oiseaux marins : l'appel du large

Olivier Chastel

FranceCulture.fr, 16/11 – 2 min

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Une membrane biomimétique plus performante pour dessaler l’eau de mer

Mihail Barboiu

Techniques-ingenieur.fr, 16/11 – 4 min

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

SARS-CoV-2 : vaccins, traçage du virus dans les eaux usées, règles du confinement et revêtement anti-virus

Après le tandem Pfizer-BioNTech, c’est au tour de la biotech américaine Moderna d’annoncer un vaccin efficace à plus de 90% contre le Covid-19. Pour le premier, « l'approvisionnement ne pourra pas se faire dans les pharmacies qui ne sont pas équipées » de congélateurs spécifiques, souligne Bruno Pitard, alors que ceux-ci coûtent, à l'unité, environ 10 000 euros. Il ajoute que ces deux vaccins activent le levier de l’ARN messager, « une molécule sensible et fragile ».

En France, le gouvernement a déjà sécurisé 90 millions de doses. Sachant qu'il en faut deux par personne vaccinée, 45 millions de Français pourraient recevoir la double injection dès l'année prochaine. Avec un ordre de priorité qu'explique Morgane Bomsel : « Il semblerait que l'on veuille commencer par vacciner les personnes à risques, que ce soit les personnes âgées ou les personnes avec des comorbidités, puis le personnel soignant ».

Le projet national Obepine se déploie. Il vise à prévoir la propagation du coronavirus en le traçant dans les eaux usées, avant même l'apparition de symptômes dans la population. C'est aussi grâce à lui que l'on constate que le virus décroît depuis quelques semaines en Ile-de-France. « On pense aujourd'hui que les personnes infectées et malades peuvent secréter du virus jusqu'à quatre semaines après le début de l'infection », précise Vincent Maréchal. Ceci, combiné au fait que 50% à 60% des personnes infectées n'ont pas de symptômes mais peuvent transmettre le virus et le sécrètent dans leurs selles, permet de travailler à un modèle de quantification de la population touchée.

Depuis le début de ce second confinement, et comme en mars dernier, les sorties sportives et pour prendre l'air sont limitées à un rayon de 1 kilomètre autour du domicile et à 1 heure. S'il est difficile de mesurer précisément l'impact sanitaire de cette règle, il est possible de noter certains impacts psychologiques qu'elle a eus, et a encore, sur une partie de la population. Lise Bourdeau-Lepage indique ainsi que « l'accès à la nature a été grandement réduit lors du premier confinement. C'est l'un des impacts auquel on n'avait pas pensé puisque de nombreuses personnes n'ont pas accès à un parc ou une forêt. Or on sait que la nature permet de réduire le stress et l'anxiété ».

La société MetalSkin Medical a développé un revêtement applicable sur divers matériaux (métal, plastique, bois…) permettant à une surface « de devenir auto-décontaminante ». En clair, cette pommade tue les bactéries et les virus une fois qu’elle est appliquée sur des surfaces.

Francetvinfo.fr, 16/11 – 8 min

Francetvinfo.fr, 16/11 – 4 min

Europe1.fr, 17/11 – 2 min

LesEchos.fr, 17/11 – 3 min

Slate.fr, 17/11 – 7 min

Midi Libre, 17/11 – 3 min

 

Echec de la mission Vega : Taranis attendra avant d’être mis en orbite

Le lanceur européen Vega qui devait mettre en orbite deux satellites pour le compte de l'Europe dans la nuit de lundi à mardi depuis Kourou a essuyé « une anomalie » dans sa « trajectoire » 8 minutes après le décollage, conduisant à l'échec de la mission, a annoncé Arianespace. Le lanceur comptait notamment à son bord Taranis, le premier satellite conçu pour observer les phénomènes électromagnétiques radiatifs et lumineux survenant à des altitudes comprises entre 20 et 100 kilomètres au-dessus des orages. Taranis a été développé en coopération avec le CEA et le CNRS pour le compte du CNES. Ce satellite a vocation à percer le secret des orages, en enregistrant des données qui ne sont pas prises en compte aujourd’hui dans les modèles climatiques, explique Jean-Louis Pinçon.

Lexpress.fr, 16/11 – 3 min

Bfmtv.com, 16/11 – 2 min

Ouest-france.fr, 17/11 – 2 min

La-croix.com, 16/11 – 2 min

NotreTemps.com, 17/11 – 2 min

Liberation.fr, 17/11 – 3 min

Lemonde.fr, 17/11 – 5 min

Lepoint.fr, 17/11 – 2 min

Sciencesetavenir.fr, 17/11 – 2 min

la-croix.com, 17/11 – 2 min

Letelegramme.fr, 17/11 – 3 min

CNRS, 17/11

 

Une résurgence du mouvement des « gilets jaunes » n’est pas à écarter

Magali Della Sudda a étudié le mouvement des « gilets jaunes » né il y a tout juste deux ans. Selon elle, une remobilisation, éventuellement sous d’autres formes, n’est pas à écarter. « Le sentiment de mépris, qui était déjà très fort en 2018, risque de s'étendre à des catégories bien plus larges, prévient la chercheuse. Il n'est pas impossible qu'un nouveau mouvement social d'ampleur se forme, que les réseaux se réactivent et coalisent avec eux d'autres mécontentements qui reviendront ».

20minutes.fr, 16/11 – 4 min

Le Télégramme, 17/11 – 2 min

La République des Pyrénées, 17/11 – 4 min

La Provence, 3 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

Kantar Disclaimer