Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 18 août 2020

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

Classement de Shanghaï 2020 : performance de l’université Paris-Saclay, décryptage de la méthodologie 

L’université Paris-Saclay est la première université française à s’imposer dans le top 15 du classement de Shanghaï. Plusieurs médias rappellent qu’elle est née en janvier 2020 de la fusion de l’université Paris-Sud avec plusieurs grandes écoles.

La Croix rappelle l’histoire du pôle scientifique et technologique qui s’est formé au fil des ans sur le plateau de Saclay et qui a permis de donner naissance à l’université Paris-Saclay. Le quotidien indique notamment que le CNRS a commencé, en 1999, à recruter des chercheurs et ingénieurs permanents étrangers, qui ont contribué à faire connaître Paris-Saclay dans le monde entier.

LCI revient sur la méthodologie contestée du classement de Shanghaï. En effet, celui-ci se fonde sur l’activité de recherche des universités en termes de publications et de récompenses, mais n’évalue pas l’activité d’enseignement. D’autres biais méthodologiques peuvent fausser l'appréciation des résultats, notamment la « double casquette » d’un chercheur, qui voit ainsi le poids de sa récompense ne compter que pour moitié. LCI reprend à ce sujet l’exemple cité par Le Monde du prix Nobel de physique Albert Fert, employé par un centre de recherche commun à l'université Paris-Sud et au CNRS.

La-croix.com, 17/08 – Temps de lecture : 3 min

Lci.fr, 17/08 – 4 min

Les Echos, 18/08 – 3 min

L’Est Républicain, 18/08 – 3 min

 

 

 

Que révèle le canular « Hydroxychloroquine » ?

Lemonde.fr/blog, 17/08 – 4 min

 

Dauphins victimes de pêche accidentelle. La Commission Européenne met en demeure la France

Hélène Peltier

France 3 Régions, 17/08 – 2 min

 

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : hausse du nombre de cas en particulier chez les jeunes

L’OMS s’inquiète d’un « relâchement des esprits en période estivale », particulièrement chez les adolescents, les jeunes adultes et les trentenaires. Ces derniers sont considérés comme en partie responsables de l'augmentation du nombre de contaminations. Ces accusations sont-elles justifiées, s’interroge BFMTV ? Selon les chiffres de Santé Publique France, le nombre de tests positifs ces dernières semaines paraît en effet bien plus important chez les jeunes. Mais l’indicateur doit être lu avec précaution. Comme le signale Jean-Stéphane Dhersin, spécialiste de la modélisation des épidémies, « il y a un petit biais avec les tests ». Ceux-ci seraient plus fiables s’ils étaient effectués « au hasard dans la population », or « les seules personnes qui se font dépister sont celles qui ont des symptômes ». Mais « si on passe de 1 000 cas par jour à plus de 3 000, cela n'est pas bon signe et il faut s'inquiéter », peu importe ce léger biais, ajoute-t-il. Le mathématicien relève que la circulation active du virus chez les jeunes ne se traduit pas pour le moment par une hausse des cas graves, qui reste l'indicateur le plus fiable.

De son côté, La Tribune présente les entreprises de santé et les laboratoires de recherche situés en Occitanie dont les activités ont été mises en lumière par la crise du Covid-19. Parmi ces acteurs figurent le CNRS, Sys2Diag, SkillCell et Vogo, réunis au sein d’un consortium pour mettre au point le nouveau test salivaire de dépistage EasyCov.

Bfmtv.com, 17/08 – 3 min

Latribune.fr, 17/08 – 3 min

 

Retour sur l’entrée de Barbara Cassin à l’Académie française

France Info revient sur les événements marquants de l'année, dont l’entrée de Barbara Cassin à l'Académie française le 17 octobre 2019. La philosophe est seulement la neuvième femme à entrer dans la prestigieuse institution. Dix mois après, elle se réjouit – en tant que femme – de l’avoir rejointe. « L'Académie française a l'air d'être une compagnie de vieillards intelligents, plutôt mâles occidentaux. Et ce n'est pas ça. En tout cas, ce n'est pas du tout seulement ça », déclare-t-elle. « Etre femme commence à aider plutôt qu'à gêner », souligne-t-elle.

Francetvinfo.fr, 18/08 – 2 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer