Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 1er avril 2020


VIE DU CNRS

ET AUSSI…

 

 

Passer le temps en se cultivant

Pour échapper intelligemment au confinement, La Marseillaise recommande à son tour les reportages diffusés sur la chaîne YouTube du CNRS. C’est là l’occasion de suivre les scientifiques sur les traces des chasseurs d’orage, à la découverte du manuscrit de Shiva, ou encore dans la tête des bébés.

La Marseillaise, 01/04 – Temps de lecture : 2 min

 

 

 

Le confinement scientifique est un vieux débat

Le Monde, 01/04 – 3 min

 

Nous ne voulons pas de héros !

Liberation.fr, 31/03 – 4 min

 

Coronavirus. Refonder l'université et la recherche

Dna.fr, 31/03 – 2 min

 

Nous pouvons « accroître notre capacité de dépistage sans attendre la fabrication de nouveaux tests »

Olivier Gossner

Lemonde.fr, 01/04 – 5 min

 

Coronavirus : un chercheur lillois lance un appel d'urgence pour permettre de multiplier les tests de dépistage

Philippe Froguel

20minutes.fr, 31/03 – 3 min

Huffingtonpost.fr, 31/03 – 8 min

 

Coronavirus : « Il faut prendre en considération le rôle de la consommation de viande et de l'élevage intensif dans ces nouvelles épidémies »

Romain Espinosa

Lemonde.fr, 31/03 – 5 min

 

« Même des masques bricolés auraient changé le cours de cette épidémie »

Hugues Lagrange

Lexpress.fr, 01/04 – 6 min

 

Le Geste solidaire s'intéresse au LAPP et à l'Université Savoie Mont Blanc

Francebleu.fr, 01/04 – 2 min

 

L’homme de Néandertal aimait les fruits de mer !

Catherine Dupont

Le Télégramme, 01/04 – 2 min

CNRS, 26/03

 

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Le succès du télétravail passe par les managers

Loïc Lerouge

La Gazette des Communes, 30/03 – 7 min

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Coronavirus : efficacité de la lutte contre la pandémie, mode de propagation et comportement civique

Une étude publiée lundi par l’Imperial College de Londres donne une première évaluation de l’efficacité des actions prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19. En France, 2 500 décès environ auraient ainsi été évités au 31 mars. Il faut toutefois rester prudent face à ce chiffre, qui repose sur plusieurs hypothèses. « Les modèles sont assez robustes, le problème, ce sont les données », déclare le mathématicien Jean-Stéphane Dhersin au Huffington Post. « On ne connaît pas avec certitude le nombre de personnes asymptomatiques, la manière dont ces derniers contaminent les gens, la période pendant laquelle vous êtes contagieux sans symptômes, ou encore la durée totale de la contagion », énumère-t-il.

De son côté, LCI observe que le coronavirus semble se propager d’est en ouest, de la Chine vers les Etats-Unis, épargnant relativement des pays plus au sud, comme l’Australie. « Ce n'est pas un effet vers l'ouest mais plutôt une contamination en raison des liaisons aériennes », corrige Jean-Stéphane Dhersin. En effet, « 85 % des flux aériens concernent l'Amérique du Nord, l'Asie Pacifique et l'Europe », ajoute le chercheur Arnaud Banos. Cependant, il apparaît peu probable que des pays puissent échapper à la pandémie sur toute sa durée, puisque les liaisons aériennes reprendront à la sortie du confinement, ajoute l’expert.

A la question de savoir s’il est possible d’être contaminé une deuxième fois par le Covid-19, le chercheur Jean Dubuisson, spécialisé dans le cycle de vie des coronavirus humains et la relation hôte-pathogène, explique dans 20 Minutes que des tests sur animaux semblent indiquer le contraire. Toutefois, il est trop tôt pour connaître la durée de l’immunoprotection observée. De plus, il faut « réaliser des tests sérologiques sur les humains pour vérifier la présence ou non d'anticorps au coronavirus ».

La Croix revient sur le lancement, par le gouvernement, de la plateforme en ligne « la Réserve civique », destinée à accueillir les volontaires prêts à s'investir dans la lutte contre la pandémie. Les caissiers et agents de supermarchés tenus de travailler pour alimenter le pays font-ils acte de civisme, comme l’a suggéré le président Emmanuel Macron, interroge le quotidien ? « Contrairement aux soignants, dont la fonction repose sur une éthique particulière et des valeurs tournées vers l'intérêt général, les caissiers relèvent du régime commercial contractuel, ils n'ont pas choisi ce métier comme une mission de nourrir la population au péril de leur santé (…) Il faut que l'Etat assure leur protection », relève Luc Rouban.

Le Figaro se penche sur l’impact de la pandémie sur le marché du travail, lequel affichait jusque-là des indicateurs positifs. « Le choc épidémique met un coup d'arrêt à toutes ces améliorations (…) Les offres d'emploi se tarissent et les procédures de recrutement s'allongent. Les entreprises temporisent en attendant d'avoir plus d'informations et de sortir du flou », déclare l’économiste Yannick L'Horty. 

Sciences & Avenir établit un lien entre la pandémie de Covid-19 et les conséquences de l'activité humaine sur la biodiversité. Le chercheur Philippe Grandcolas enjoint de tirer la leçon de cette crise, notamment en mettant fin à la déforestation. Libération reprend pour sa part les explications de Cathy Clerbaux sur l’amélioration de la qualité de l'air qui a suivi la mise en place du confinement.

L’Est Républicain a interrogé Luc Arrondel, spécialiste de l’économie du football, à propos des difficultés que ce sport rencontrera dans les mois à venir tant dans la section masculine que dans la section féminine.

Enfin, Mediapart passe au crible un document présentant les grandes lignes du plan pour l’hôpital public, qui est en cours d’élaboration par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Le journal se fonde notamment sur l’analyse du sociologue Pierre-André Juven.

Huffingtonpost.fr, 31/03 – 6 min

Lci.fr, 31/03 – 4 min

20minutes.fr, 31/03 – 4 min

La-croix.com, 31/03 – 4 min

Le Figaro, 01/04 – 3 min

Sciencesetavenir.fr, 31/03 – 7 min

Liberation.fr, 31/03 – 3 min

L’Est Républicain, 01/04 – 2 min

Mediapart.fr, 01/04 – 19 min

 

Le procédé des premières photographies en couleur enfin dévoilé

Une étude menée par le Centre de recherche sur la conservation (CNRS/Muséum national d’histoire naturelle/ministère de la Culture), en collaboration avec le synchrotron SOLEIL et le Laboratoire de physique des solides (CNRS/université Paris Saclay) apporte des explications sur le mode de production des images « photochromatiques » réalisées en 1848 par le physicien français Edmond Becquerel. Le secret de la couleur de ces images serait la présence de nanoparticules d’argent métallique dans la matrice, dont la distribution varie en fonction de la couleur.

Le Quotidien de l’Art, 01/04 – 1 min

CNRS, 30/03

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer