Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 23 juillet 2020

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

LPPR : Frédérique Vidal a présenté le projet de loi

Mercredi, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a présenté en conseil des ministres le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), destiné à hisser la France « au niveau des meilleurs standards internationaux ». Pour rappel, cette loi doit permettre à la recherche publique de représenter 1 % du PIB (contre 0,7 % actuellement), comme la France s'y est engagée il y a 20 ans.

Lors d’un point presse, la ministre a déclaré que l’effort d’investissement du gouvernement était « inédit » depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Au total, 25 milliards d'euros supplémentaires seront injectés sur dix ans : 400 millions en 2021, 800 millions en 2022, puis 1,2 milliard en 2023, avec l'objectif, en 2030, d'un budget annuel de 20 milliards, soit 5 milliards de plus qu'actuellement. De plus, le financement de l'Agence nationale de la recherche (ANR) sera renfloué d'un milliard d'euros, les salaires seront revalorisés et de nouvelles voies de recrutement de chercheurs seront créées.

Le projet fait toutefois l'objet de nombreuses critiques, concernant notamment le calendrier des investissements, dont la plus grande partie est prévue lors des deux prochains quinquennats. Les opposants au projet craignent par ailleurs que les « chaires de professeurs juniors » et les « CDI de mission scientifique » ne créent de la précarité dans le secteur. Ils redoutent enfin que la distribution de financements par le biais d'appels à projets ne se fasse au détriment des financements pérennes des laboratoires.

Le projet de loi a été adopté mercredi en conseil des ministres. Il devrait être examiné par le Parlement au mois de septembre.

Lemonde.fr, 22/07 – Temps de lecture : 4 min

Lesechos.fr, 22/07 – 4 min

Leparisien.fr, 22/07 – 5 min

Europe1.fr, 22/07 – 1 min

Bfmtv.com, 22/07 – 2 min

Sciencesetavenir.fr, 22/07 – 3 min

Lepoint.fr, 22/07 – 3 min

Lexpress.fr, 22/07 – 3 min

France24.com, 22/07 – 3 min

Rtl.be, 22/07 – 3 min

Tv5monde.com, 22/07 – 3 min

 

 

 

Le coronavirus, révélateur des inégalités de richesse

Nadine Levratto

L’Humanité, 23/07 – 4 min

 

Le test nasal peut-il être dangereux ?

Daniel Dunia

Lavoixdunord.fr, 22/07 – 2 min

 

Plan de relance européen : la France paiera-t-elle plus que ce qu'elle recevra ?

Olivier Costa

Lefigaro.fr, 22/07 – 8 min

 

« On attendait une réaction » : la prise de position française sur la situation des Ouïghours saluée par des spécialistes de la Chine

Jean-Philippe Béja

Francetvinfo.fr, 22/07 – 3 min

 

Bon courage, Mme Bachelot !

Emmanuel Négrier

L’Express, 23/07 – 7 min

 

« L'art contemporain repousse les frontières »

Nathalie Heinich

Franceculture.fr, 23/07 – 19 min

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : les thermomètres dits infrarouges sont-ils dangereux ?

« Les décodeurs » du journal Le Monde ont vérifié la rumeur circulant sur Facebook, selon laquelle les thermomètres utilisés pour prendre la température de personnes potentiellement infectées par le SARS-CoV-2 seraient dangereux pour la glande pinéale qui se trouve dans notre cerveau. La chercheuse Marine Amouroux affirme que « la lumière du viseur, souvent blanche ou rouge (et non infrarouge), ne représente pas un danger pour cette glande ». Il n'y a « aucune possibilité » pour que le laser « atteigne le centre du cerveau où se trouve la glande pinéale », assure-t-elle.

Lemonde.fr, 22/07 – 3 min

 

L’effet de l’action de l’Homme sur la nature est connu depuis longtemps

À travers son travail et ses nombreuses missions dans les régions polaires, le biologiste Jérôme Fournier apporte régulièrement des preuves du changement climatique. Depuis plus de vingt-cinq ans, il effectue par ailleurs des recherches sur la philosophie des sciences et les rapports entre l’Homme et la nature. Il peut ainsi affirmer que l’on connaît les conséquences de l’action de l’Homme sur la nature depuis la première partie du XIXe siècle.

Ouest France, 23/07 – 3 min

 

 

 

INNOVATION

 

 

Physioassist commercialise un dispositif respiratoire

Avec l'appui technique du CNRS, un ingénieur a mis au point Simeox, un dispositif médical qui permet aux patients atteints de bronchiectasie ou de mucoviscidose de dégager leurs bronches en changeant la viscosité du mucus. Lancé en 2017, le produit conquiert depuis le marché européen. Deux tours de table ont été réalisés en 2012 et 2017, de 750 000 euros et 6 millions d'euros respectivement. La crise du coronavirus a ouvert des perspectives à la société, avec par exemple, le remboursement de Simeox dans certains pays européens.

La Provence, 23/07 – 2 min

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer