Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 26 novembre 2019

 

VIE DU CNRS

ET AUSSI…

 

 

Cérémonie des 80 ans du CNRS

Emmanuel Macron assistera aujourd'hui à la cérémonie des 80 ans du CNRS, après un entretien avec Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Le président de la République échangera à cette occasion avec un panel de chercheurs, puis remettra la médaille d'or du CNRS au physico-chimiste Thomas Ebbesen.

A cette occasion, Les Echos donnent la parole à quatre acteurs de la recherche française : Antoine Petit, PDG du CNRS, Ursula Bassler, présidente du conseil du CERN, Pierre-Michel Menger, professeur au Collège de France, et Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel 2008 de médecine et présidente de Sidaction. Dans sa tribune, Antoine Petit s’alarme de la stagnation « des dépenses de la France en faveur de la R&D, publiques et privées, (…) depuis une vingtaine d’années, à environ 2,2 % du PIB », alors même que ces dépenses progressent dans les autres grands pays scientifiques. Aujourd’hui, « notre pays reste un très grand pays scientifique attirant des chercheurs et chercheuses du monde entier », se félicite-t-il. Mais cette attractivité doit être conservée et même renforcée, afin d'« offrir aux meilleurs des environnements de travail (…) alléchants et des salaires décents ». La loi de programmation pluriannuelle de la recherche qui sera adoptée en 2020 « doit être à la hauteur des enjeux pour notre pays », insiste Antoine Petit. « Investir aujourd'hui dans la recherche », c'est « aider la France et l'Europe à gagner les guerres et combats actuels » et à « préserver (…) notre souveraineté », conclut-il.

Bulletin Quotidien, 26/11 – Temps de lecture : 1 min

Les Echos, 26/11 – 2 min

Les Echos, 26/11 – 3 min

 

Distinction

La chercheuse Fanny Henriet a reçu le Prix 2019 Banque de France pour jeunes chercheurs en finance verte. Cette distinction récompense son projet d'analyse des programmes d'éco-prêts à taux zéro adoptés dans un nombre croissant de pays afin d'encourager la rénovation énergétique des logements.

La Correspondance économique, 26/11 – 1 min

 

 

 

Des microplastiques se forment également dans les fleuves

Jean-François Ghiglione

La Tribune, 26/11 – 2 min

Actu-environnement.com, 25/11 – 4 min

Meretmarine.com, 25/11 – 4 min

CNRS, 23/11

 

La nécessaire formation des ingénieurs et des informaticiens aux bizarreries quantiques

Alexia Auffèves, Pascale Senellart

Lemonde.fr, 25/11 – 3 min

 

Les premiers pas d'un Internet quantique

Elham Kashefi, Eleni Diamanti, Sébastien Tanzilli

Lemonde.fr, 25/11 – 11 min

 

Séisme du Teil : cause environnementale ou humaine ? Le CNRS lance une étude

Éric Hulmer

La-croix.com, 25/11 – 3 min

 

Qui était Néandertal ?

Marylène Patou-Mathis

Futura-sciences.com, 25/11 – 2 min

 

Libra peut-il détrôner nos monnaies ?

Nicolas Houy

Capital.fr, 25/11 – 9 min

 

Ces chansons qui nous rassemblent

François Picard

Lemonde.fr, 25/11 – 5 min

 

La réforme des retraites est-elle indispensable ? Ce qu'en disent les experts

Bruno Palier

Lejdd.fr, 26/11 – 2 min

 

Breizh Lab : à quoi rêve Le Drian ?

Romain Pasquier

Letelegramme.fr, 26/11 – 3 min

 

LGV Tours-Bordeaux : la grande vitesse veut rester verte

Vincent Bretagnolle

Sudouest.fr, 26/11 – 2 min

 

 

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

La surveillance de l’espace est devenue cruciale

La surveillance de l’espace sera au programme de la conférence ministérielle de l’Agence spatiale européenne (ESA), mercredi et jeudi, à Séville. Le sujet est en effet devenu un enjeu majeur pour les Etats afin de préserver leurs intérêts économiques et militaires. La France est l’une des rares nations à détenir ses propres capacités de surveillance, grâce, notamment, aux trois télescopes Tarot.

Liberation.fr, 25/11 – 3 min

 

La vie n’existe pas à Dallol

Alors qu’une équipe de chercheurs avait annoncé, en mai dernier, avoir découvert des organismes nanoscopiques dans la zone volcanique de Dallol (Éthiopie), de nouveaux travaux menés par une équipe franco-espagnole affirment aujourd'hui le contraire. Il n'y a pas de vie microbienne dans ces eaux salées, chaudes et hyperacides ou dans les lacs de saumure riches en magnésium voisins, assure Purificacion Lopez Garcia, chercheur en biologie évolutive.

Futura-sciences.com, 25/11 – 3 min

 

Quels risques d’inondations en Ile-de-France ?

Si des pluies diluviennes avaient lieu à Paris comme cela a été le cas ce week-end sur la Côte d'Azur, le scénario serait très différent car l'eau de la Seine monte lentement, indique la géographe Magali Reghezza, Une crue similaire à celle de 1910  (au moins 8,60 m, contre 2,50 m en moyenne) a 1 chance sur 100 de se produire chaque année, rappelle-t-elle.

20 Minutes, 26/11 – 3 min

 

 

 

INNOVATION

 

 

Emmanuel Macron souhaite encourager la technologie de Tiamat

La start-up Tiamat, implantée dans le hub énergie de l'Université Picardie Jules-Verne, à Amiens, a reçu la visite d’Emmanuel Macron la semaine dernière. Elle a pu présenter sa batterie au sodium-ion au chef de l’Etat, qui s'est montré particulièrement intéressé et qui souhaite encourager la technologie de façon à rattraper le retard pris sur les industriels chinois, japonais et sud-coréens. Cette batterie est le résultat de dix ans de recherches réalisées en partenariat avec le CNRS.

Le Courrier Picard, 26/11 – 2 min

 

Une pile prometteuse

Une équipe de recherche associant le CNRS et l'UGA a conçu une pile qui se fixe sur le bras et qui se nourrit de « biocarburant ». Des éléments abondants sur Terre, tels que les sucres, l'alcool et l'oxygène de l'air, ont été préférés au lithium, explique le chercheur Fabien Giroud. Une première version de cette technologie a été achevée grâce à un rapprochement avec l'Université de San Diego (Etats-Unis), experte dans la fabrication de textile pour les capteurs portatifs.

RTflash.fr, 25/11 – 3 min

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

 

 

Kantar Disclaimer