Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 30 mars 2021

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

ET AUSSI…

 

 

Covid-19 : publication du rapport de l’OMS sur l’origine du virus, nouveau test, vaccin

Déjà adressé sous embargo aux Etats membres, le rapport de l’OMS sur l’origine du SARS-CoV-2 doit être officiellement publié ce mardi. D’après ses conclusions, l’hypothèse d’une transmission du virus d’un animal réservoir – probablement la chauve-souris – à l’homme par l’intermédiaire d’un autre animal est jugée « probable à très probable ». Celle d’un accident survenu au laboratoire de l’Institut de virologie de Wuhan est en revanche considérée comme « extrêmement improbable ». « Aucun élément probant et définitif ne vient étayer l’une des hypothèses », déplore Etienne Decroly, cité par Le Figaro et L’Express. Le chercheur est signataire d’une récente lettre ouverte demandant une enquête indépendante. « Après un an, on est toujours avec les mêmes questionnements », déplore également Serge Morand dans La Dépêche du Midi.

Un nouveau test sérologique fiable, bon marché et ne requérant aucun matériel spécialisé permet de détecter le SARS-CoV-2 grâce à un réactif provoquant l’agglutination des globules rouges en présence d’anticorps du virus, rapportent La Dépêche du Midi et Midi Libre. Son utilisation est plus simple et son coût moins élevé que ceux des tests sérologiques classiques.

Aujourd’hui en France note que près de 2,7 millions de personnes dans l’Hexagone ont aujourd’hui reçu deux doses des vaccins Pfizer ou Moderna et disposent donc de la couverture vaccinale maximale. Déjà, le taux d’incidence chez les seniors progresse plus lentement que dans le reste de la population. « Le vaccin sauve des vies, mais c’est difficile à quantifier », déclare Jean-Stéphane Dhersin. « Sans la vaccination, des mesures plus fortes auraient peut-être dû être prises », estime-t-il.

Le Figaro, 30/03 – 4 min – Temps de lecture : 4 min

Lexpress.fr, 29/03 – 8 min

Ladepeche.fr, 29/03 – 6 min

Ladepeche.fr, 29/03 – 3 min

Midi Libre, 30/03 – 2 min

CNRS, 30/03

Aujourd’hui en France, 30/03 – 3 min

 

Une planète préservée pour vivre en bonne santé

Sciences et Avenir publie un entretien avec deux experts, dont Delphine Destoumieux-Garzon, à propos de l’initiative One Health. La biologiste se réjouit de voir les politiques commencer à s’emparer de ce concept, selon lequel la santé animale, la santé humaine et l’environnement sont étroitement liés. Mais « on n’est pas encore dans le concret, dans l’opérationnel ». Il faut aujourd’hui « définir des objectifs communs », « introduire dans les cursus universitaires des notions d’autres disciplines », établir une « coopération internationale » et réunir « toutes les compétences scientifiques dans un fort esprit de coopération », déclare-t-elle.

Sciences et Avenir, 01/04 – 8 min

 

 

 

Les océans se mélangent moins

La Croix, 30/03 – 2 min

CNRS, 24/03

 

Des astronomes ont capturé l'image du champ magnétique au bord du trou noir de M87

Nextinpact.com, 25/03 – 1 min

CNRS, 24/03

 

Une équipe française révolutionne le domaine de l'imagerie médicale

Futura-Sciences.com, 25/03 – 5 min

 

Le projet de recherche européen Terminus siffle la fin des emballages complexes

Vincent Verney

Usinenouvelle.com, 29/03 – 1 min

 

Allemagne : les Verts aux commandes

Patrick Moreau

Franceculture.fr, 29/03 – 58 min

 

 

 

INNOVATION

 

 

Skytech, spécialiste du polymère recyclé « premium »

L’entreprise Skytech, qui fabrique des granulés plastiques recyclés dont la pureté approche les 100 %, va s’installer sur un site plus grand dans l’Eure pour tripler sa production. Née d'un programme de recherche avec le CNRS, elle a mis au point un procédé novateur de criblage des polymères par triboélectricité et sans solvant, qui permet de séparer et de recycler des plastiques issus du broyage de déchets électriques et électroniques et de véhicules hors d'usage.

La Tribune, 30/03 – 2 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer