Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 4 novembre 2020


POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

Présentation du plan français du quantique

Lors du Quantum Computing Business, ce mercredi, le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, dévoilera la politique française en matière de technologies quantiques. Les trois principaux axes du plan sont le calcul, les communications et les capteurs quantiques, avait déclaré à la mi-octobre le chercheur Iordanis Kerenidis. « Nous croyons à la synergie entre les laboratoires et les start-up », avait-il confié. Le chercheur a participé à la rédaction d'un rapport qui avait été commandé par le gouvernement en mars 2019, puis présenté en janvier 2020.

Usinenouvelle.com, 04/11 – Temps de lecture : 3 min

 

 

 

Présidentielle américaine : plus de cent millions d'électeurs ont déjà voté par anticipation

Patrick Moreau

Franceculture.fr, 03/11 – 15 min

 

Comment notre société humaine peut-elle vivre avec cette pandémie ?

Frédéric Pierru

L’Humanité, 04/11 – 8 min

 

Dynamiques du vivant, la leçon inaugurale de Thomas Lecuit

Franceculture.fr, 04/11 – 58 min

 

Les liens entre travail forcé et travail libre

Alessandro Stanziani

Lemonde.fr, 04/11 – 3 min

 

MICI : la piste des émulsifiants

Sudouest.fr, 03/11 – 2 min

 

GPT­3, l'intelligence artificielle qui a appris seule à quasi tout faire

François Yvon

Le Monde, 04/11 – 6 min

 

Fouiller pour trouver à se financer

Le Monde, 04/11 – 2 min

 

Portrait. Gaëlle Sellin ravitaille l’Antarctique sans le Covid

Ouest-france.fr, 03/11 – 4 min

 

 

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Covid-19 : mesure de l’épidémie, résignation face au reconfinement, couvre-feu

Le Huffington Post note qu’il faut encore attendre pour évaluer l'impact du deuxième confinement, entamé il y a quelques jours seulement. Pour expliquer comment se mesure son efficacité, le journal décrit les principaux indicateurs suivis. Il rappelle que l’inconvénient de l’indicateur des courbes de réanimations et hospitalisations par département est un fort décalage temporel. « Pour les cas sévères, on a estimé qu’il se passe environ deux semaines entre l’infection et l’admission en réanimation. Donc, l’impact d’une mesure contraignante ne sera visible que 14 jours après », avait expliqué début octobre Samuel Alizon, spécialiste de la modélisation des maladies infectieuses.

L’Opinion observe que ce nouveau confinement s’accompagne de contestations de la part des petits commerçants, soutenus par plusieurs maires. Il ne s’agit toutefois pas d’un mouvement accompagné de violences, comme dans d’autres pays. Le gouvernement n’en guette pas moins d’éventuels signes de mouvement populaire, à l’image des « gilets jaunes ». « Entre le confinement et le plan Vigipirate, je vois mal se développer un mouvement de ce type », juge Luc Rouban. Mais la sanction pourrait tomber lors d’une élection, avec des voix allant à la droite ou à l’extrême droite, ajoute le chercheur.

Sur LCI, le virologue Yves Gaudin est l’un des invités de l’émission « Aujourd'hui dans 24h Pujadas », consacrée à la possibilité qu’un couvre-feu soit mis en place à Paris et en Ile-de-France.

Huffingtonpost.fr, 03/11 – 7 min

L’Opinion, 04/11 – 6 min

Lci.fr, 03/11 – 103 min

 

Le programme Mistrals prêt à livrer ses premiers enseignements

Pendant dix ans, plus de 1 000 scientifiques issus de 23 pays ont participé à « Mistrals » (Mediterranean Integrated STudies at Regional And Local Scales), un programme inédit de recherches pluridisciplinaires sur l’impact environnemental du changement climatique dans le bassin méditerranéen. « On a accumulé un corpus de connaissances absolument gigantesque et unique », se réjouit le chercheur Cyril Moulin. Ces données vont maintenant aider à anticiper l’avenir.

20minutes.fr, 03/11 – 2 min

Rfi.fr, 03/11 – 2 min

CNRS, 03/11

 

Ethiopie : nouveaux meurtres interethniques

Libération rapporte qu’en Ethiopie, une soixantaine de civils, membres de la communauté amhara, ont été abattus par un groupe armé, dimanche, dans la région d’Oromia. Selon des témoignages recueillis par Amnesty International, des assaillants auraient revendiqué leur appartenance à l’Armée de libération oromo (OLA). Depuis son arrivée au pouvoir, le Premier ministre Abiy Ahmed, lui-même oromo, tente de fédérer le pays, ce qui lui a valu le prix Nobel de la paix en 2019. « Abiy Ahmed essaye de rompre avec cette politique de nationalité en Ethiopie avec un parti pan-Ethiopien, mais derrière, il y a vingt-cinq ans de politique marquée par l’attribution de territoire à des groupes ethniques particuliers », explique Roland Marchal. D’une part, le gouvernement est accusé de faiblesse ou de complicité face aux revendications des oromo ; d’autre part, il a perdu le crédit politique qu’il avait réussi à ravir en 2018 dans cette communauté, ajoute David Ambrosetti.

Liberation.fr, 04/11 – 3 min

 

Un bilan carbone plus élevé de la pêche industrielle

Un consortium international piloté par quatre chercheurs montpelliérains révèle que les émissions de CO2 liées à la pêche industrielle sont en réalité 25 % plus élevées que ce qui était considéré jusqu’à présent. En effet, lorsqu'un poisson est pêché, la majeure partie du carbone qu'il contient est relâché dans l'atmosphère sous forme de CO2 quelques jours ou semaines après sa capture et sa consommation.

La Tribune, 04/11 – 3 min

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer