Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 5 décembre 2019


 

ACTUALITÉ DES LABORATOIRES

ET AUSSI…

 

 

« Pour aider les sans-abris, il faut s'appuyer sur les liens qu'ils ont créés dans la rue »

Edouard Gardella

Liberation.fr, 04/12 –4 min

 

Changement climatique : « Il faut revoir fondamentalement notre façon de vivre »

Marina Levy

20 Minutes, 04/12 – 2 min

 

Importante découverte en Égypte

Frédéric Colin

Lalsace.fr, 05/12 – 2 min

 

Le 5 décembre, vers une grève par procuration ?

Philippe Askenazy

Le Monde, 05/12 – 3 min

 

Retraites : pourquoi compare-t-on la grève du 5 décembre aux blocages de 1995 ?

Michel Dreyfus, Albert Ogien

Rtl.fr, 05/12 – 5 min

 

Repolitiser le travail

Danièle Linhart

L'Obs, 05/12 – 3 min

 

On ne transite pas avec l’énergie

Jean-Baptiste Fressoz

Libération, 05/12 – 7 min

 

« Le capitalisme a engendré la mise en sourdine des émotions au travail »

Aurélie Jeantet

Lesinrocks.com, 7 min

 

 

Nos 13 soldats français morts et... Jacques Chirac

Monique Sicard

Marianne.net, 04/12 – 5 min

 

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Des marges continentales de France et d’Afrique livrent leurs secrets

Meretmarine.com, 04/12 – 4 min

 

Le CNRS a mis au point un vaccin contre le chikungunya grâce au cloud d'Oracle

Usine-digitale.fr, 04/12 – 4 min

 

 

Parker Solar Probe livre des résultats étonnants sur la couronne solaire

La sonde Parker Solar Probe de la Nasa, lancée en 2018 pour s’approcher au plus près du Soleil, a livré ses premiers résultats. Les premières observations autour de la couronne du Soleil, la couche la plus externe de son atmosphère, mettent en lumière une activité « étonnamment chaotique ». Cette zone est 200 fois plus chaude que la surface de l'astre et les chercheurs veulent déterminer les processus physiques qui permettent à la couronne de se chauffer par elle-même, explique Alexis Rouillard. L'un des premiers résultats étonnants présentés mercredi est la détection de nombreux « coudes » dans les lignes de champ magnétiques traversées par la sonde. Le champ s'inverse même parfois localement, formant « des zigzags » dont l'origine reste à expliquer, indique Thierry Dudok de Wit, qui a conçu l'un des magnétomètres de la sonde.

Le Figaro, 05/12 – 4 min

France24.com, La-croix.com, LaMontagne.fr, 04/12 – 3 min

Cnews.fr, 05/12 – 3 min

Cnrs.fr, 04/12

 

L’accélération de la vitesse des vents

Après trente ans d’affaiblissement, les vents de surface ont recommencé à prendre de la vitesse autour de 2010. Les chercheurs Robert Vautard et Philippe Ciais se sont appuyés sur les données de 822 stations de surface situées principalement en Eurasie et en Amérique du Nord pour établir ce constat. Entre 1978 et 2010, la moyenne de vitesse des vents de surface à deux mètres de hauteur est passée de 3,4 à 3,15 m/s, mais cette perte a été complètement regagnée en moins de dix ans.

Sciencesetavenir.fr, 01/12 – 4 min

 

L’apport écologique des petits bois

Une équipe a démontré les performances élevées, sur le plan écologique, des petits bois, en comparaison des grandes forêts. De manière inattendue, malgré leur faible biodiversité, les forêts plus petites se sont révélées capables de fournir de multiples avantages avec des performances supérieures, par unité de surface, à celles de forêts plus grandes du même âge, expliquent les chercheurs. Cette étude permettra de mieux guider l’action politique pour une gestion plus adéquate des petits bois.

Lci.fr, 04/12 – 2 min

Cnrs.fr, 02/12

 

Une Vénus préhistorique découverte à Amiens

Une statuette féminine vieille de 23 000 ans, découverte lors d’une fouille proche d’une zone d’activité commerciale d’Amiens (Somme), a été présentée au public, le 4 décembre. La Vénus de Renancourt n’est haute que de 4 centimètres, mais elle fait partie des rares statuettes féminines de la période gravettienne retrouvées en France.

Le Quotidien de l'Art, 05/12 – 3 min

Lemonde.fr, 04/12 – 4 min

 

Une meilleure prévention des risques anesthésiques

L’équipe de David Holcman a démontré qu’il était possible d’identifier les personnes risquant de subir une sédation trop forte, lors d’une anesthésie, grâce à l’analyse de leur électroencéphalogramme au cours des dix premières minutes de l’anesthésie.

PourLaScience.com, 04/12 – 2 min

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

 

Kantar Disclaimer