Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 6 juillet 2021

 

POLITIQUE DE LA RECHERCHE

ET AUSSI…

 

 

Open data. La France compte bien rester un pionnier

Le succès de CovidTracker, créé en mars 2020 par un particulier, pourrait accélérer l’open data dans l’administration. Le Premier ministre Jean Castex a demandé à chaque ministre de lui remettre la feuille de route de sa stratégie numérique le 15 juillet, pour publication le 15 septembre. Le document devra comporter « des objectifs relatifs au pilotage, à l’ouverture, à la circulation et au partage des données, des algorithmes et des codes sources ». Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, œuvre également à l’ouverture des données pour favoriser des initiatives d’intérêt général ou des activités économiques. La France compte ainsi rester bien placée dans l’open data en Europe.

Les Echos, 06/07 – Temps de lecture : 8 min

 

Un nouveau mandat pour Marc Phalippou à la tête de Bordeaux INP

Sur nomination de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Marc Phalippou débutera le 18 août 2021 un second mandat en tant que directeur général de Bordeaux INP. A la tête de ce groupement d'écoles d'ingénieurs publiques depuis 2017, il entend poursuivre sa mission en mettant l'accent, notamment, sur l'ancrage territorial et sur l'alternance, par le biais de l'apprentissage et des contrats de professionnalisation.

Sudouest.fr, 05/07 – 2 min

 

 

 

L’enterrement discret du système à points, promesse de la campagne de 2017

Bruno Palier

Le Monde, 05/07 – 6 min

 

IGPN et IGGN : une remise à plat qui n'a jamais eu lieu

Sebastian Roché

Mediapart.fr, 05/07 – 10 min

 

Entre criminalisation et nécessité d’informer, l’élaboration du profil des personnes mortes lors d’interventions policières

Fabien Jobard

Lemonde.fr, 05/07 – 9 min

 

Dijon. « Créer une énergie propre pourrait être une grande voie pour l'optique », selon le prix Nobel Gérard Mourou

Guy Millot

Bienpublic.com, 05/07 – 3 min

 

Pourquoi chercher des poussières d’étoiles en Antarctique ?

Jérôme Chappelaz, Jean Duprat

Rfi.fr, 05/07 – 49 min

 

« Et si éoliennes en mer favorisaient la biodiversité ? »

Nathalie Niquil

L’Opinion, 05/07 – 3 min

 

Les enfants plébiscitent les « colos » scientifiques

Mathilde Huon

La Croix, 06/07 – 3 min

 

L’amour du 26 juin

Anne-Laure Delatte

Libération, 06/07 – 3 min

 

« Seule une réponse mondiale coordonnée pourra mettre fin à la pandémie de Covid-19 »

Lemonde.fr, 06/07 – 5 min

 

« Hold-up », un marquage politique inscrit dans Twitter

Sciencesetavenir.fr, 05/07 – 4 min

 

 

DANS LA PRESSE PRO

 

Ségur de la santé. « Une machine à frustrer tout le monde »

Frédéric Pierru

ASH, 02/07 – 3 min

 

Associations d’élus et entreprises, une relation sous influence

Romain Pasquier

Lagazettedescommunes.com, 05/07 – 8 min

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

 

 

Jean Dalibard : « Ne pas s’enfermer dans une seule vision du quantique »

Jean Dalibard, qui a reçu la médaille d'or du CNRS le 24 juin, confie à L’Usine Nouvelle sa vision de la recherche et de l'entrepreneuriat français dans le domaine du quantique. L’académicien des sciences et professeur au Collège de France détaille ses travaux de recherche, de la manipulation d'atomes dits froids dans les années 1980 à la simulation quantique aujourd’hui. Il salue le travail de « la vingtaine de start-ups directement liées aux technologies quantiques en France », dont Pasqal, Quandela et Alice & Bob. « J'ai l'impression qu'elles viennent pour la grande majorité de la recherche publique (...) C'est un modèle prometteur et révélateur de l'importance de la formation par la recherche », déclare-t-il. Jean Dalibard insiste sur la nécessité de « développer des modules de masters dédiés aux technologiques quantiques », comme le prévoit d’ailleurs le plan quantique. « Mais il faut aussi faire attention à ne pas s'enfermer dans la vision que l'on a actuellement du domaine. Il faut laisser une chance aux chercheurs qui pensent ‘en dehors de la boîte’ », estime-t-il.

Usinenouvelle.com, 05/07 – 4 min

 

Covid-19 : éventualité d’une 4ème vague, étude d’un traitement à base de clofoctol

Olivier Véran a déclaré dimanche qu'une nouvelle vague épidémique était « possible dès la fin juillet » en raison de la progression rapide du variant Delta, plus transmissible que le variant Alpha. Le ministre de la Santé a réitéré ses appels à la vaccination. France Info indique que la situation britannique laisse également présager un rebond épidémique en France, citant une pré-étude selon laquelle l'émergence du variant Alpha détecté outre-Manche a montré qu’il y avait un délai de deux mois entre la situation épidémique en France et celle du Royaume-Uni. Le site d’information diffuse un reportage vidéo, se basant notamment sur les données de Jean-Stéphane Dhersin. De son côté, La Croix rapporte que l’Institut Pasteur de Lille travaille depuis plusieurs mois sur un projet de repositionnement du clofoctol pour traiter les patients atteints du Covid-19. Cette molécule a été identifiée par des équipes de recherche lilloises. Le projet, baptisé Therapide, a reçu le 7 avril dernier le label « Priorité Nationale de Recherche ». Les premiers résultats sont attendus après l’été.

Francetvinfo.fr, 05/07 – 6 min

Francetvinfo.fr, 05/07 – 2 min

La-croix.com, 05/07 – 3 min

 

Les astrocytes jouent un rôle crucial dans la plasticité cérébrale

Une étude française publiée le 2 juillet dans Science montre que les astrocytes, des cellules gliales longtemps considérées comme passives, jouent en réalité un rôle déterminant. Les astrocytes contrôlent « une période cruciale du développement du cerveau après la naissance : la ‘période critique’, marquée par une plasticité élevée mais transitoire des réseaux de neurones », explique Nathalie Rouach, qui a coordonné l’étude. Une greffe d’astrocytes immatures dans le cortex visuel de souris adultes, dont un œil a été masqué, a entraîné « une réouverture de cette plasticité ». « Les circuits stimulés par l’œil resté ouvert envahissent alors les circuits issus de l’œil fermé, pour compenser ce déficit. »

Lemonde.fr, 06/07 – 6 min

CNRS, 02/07

 

Collision entre un trou noir et une étoile à neutrons

Nice Matin reprend les explications d’Astrid Lamberts concernant la découverte – à laquelle elle a contribué – d’un incroyable carambolage dans l’univers, qui remonte à environ un milliard d’années. En janvier 2020, grâce au dispositif Virgo et à deux autres détecteurs américains, des ondes gravitationnelles ont été enregistrées, qui correspondent à une collision entre un trou noir et une étoile à neutrons.

Nice-Matin, 06/07 – 2 min

CNRS, 29/06

 

 

 

INNOVATION

 

 

BEFC. Une pile faite de papier et de sucre

La start-up BEFC, spin-off du CNRS, a mis au point une pile composée de plusieurs couches de papiers carbone et cellulose, ainsi que de glucose. Appelé « biocellule », ce dispositif génère jusqu’à 2,5 milliwatts de puissance par centimètre carré et est activable grâce à n’importe quel fluide. Il peut remplacer la pile-bouton en lithium dans de nombreux objets à usage unique ou limité (patchs pour le diabète, tests d’ovulation ou de grossesse...). BEFC a également développé une plateforme électronique permettant, grâce à sa biocellule, d’assurer le suivi des colis connectés pendant leur trajet.

Lesechos.fr, 05/07 – 5 min

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer