Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 7 janvier 2021

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

ET AUSSI…

 

Covid-19 : leurre biologique pour tromper le virus, inquiétude autour du variant britannique, lenteurs de la campagne de vaccination

Des chercheurs français ont réussi à isoler in vitro des vésicules extracellulaires qui, jouant le rôle d'un leurre biologique, inhibent le SARS-CoV-2. Ainsi piégé, le virus est empêché de se fixer. Ce pouvoir anti-infectieux constitue une piste thérapeutique sérieuse pour un traitement local du Covid-19. Les résultats de ces travaux viennent d'être publiés dans The Journal of Extracellular Vesicles. Des études supplémentaires seront menées pour explorer le potentiel thérapeutique de ces vésicules extracellulaires.

Le variant anglais du SARS-CoV-2 continue de susciter l’inquiétude. « Depuis le début, on observe des variants (...) qui dérivent lentement par rapport aux premiers génomes séquencés en janvier en Chine. Ce variant anglais est atypique car on observe un saut dans le nombre des mutations », souligne Bruno Canard dans Le Point. Le variant britannique serait de 50 % à 75 % plus contagieux que le virus d’origine. « C’est un peu comme si la clé du virus trouvait plus facilement la serrure, et qu’ensuite cette clé tournait mieux », explique le chercheur. « Il est temps qu’on accélère la vaccination » pour faire face à « une potentielle troisième vague, la pire qu’on n’ait jamais vue », alerte Etienne Decroly. Cité par Marianne, Bruno Canard juge « quasiment certain que ce nouveau mutant va prendre comme une traînée de poudre ». La Croix s’interroge sur la capacité de la France à suivre la progression du variant. Samuel Alizon relève que le test Thermo Fisher qui a permis aux Britanniques de détecter le variant est beaucoup moins utilisé dans l’Hexagone.

Selon Mediapart, bien que le gouvernement le conteste, des ratés logistiques ont bien empêché de distribuer suffisamment tôt le vaccin Pfizer/BioNTech en France. Le site d’information en ligne détaille les éléments de son enquête sur les lenteurs de la campagne de vaccination. En fin d’article, il cite le sociologue Henri Bergeron, qui estime que « la mise en accusation de nos bureaucraties est parfois un peu facile ». « En général, le système de santé français a des performances tout à fait honorables et reste relativement peu coûteux », ajoute-t-il. De son côté, L’Humanité Dimanche a enquêté sur l’aspect financier du contrat passé avec Pfizer/BioNTech. « Il n’y a aucune transparence, quand bien même cela est financé par des fonds publics », déplore le sociologue Frédéric Pierru. Enfin, LCI se penche sur le débat autour du mode d’administration des vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna, qui nécessitent deux injections espacées de 21 et 28 jours respectivement. Face aux stocks limités, plusieurs pays veulent espacer davantage les deux injections. « Ce vaccin est complètement nouveau, nous n'avons aucun recul. Le temps entre les injections dépend de ce qui compose le sérum et pas seulement de la partie qui mime le virus », met en garde Morgane Bomsel.

Futura-sciences.com, 07/01 – 3 min

CNRS, 05/01

Le Point, 07/01 – Temps de lecture : 6 min

Marianne.net, 06/01 – 7 min

La-croix.com, 06/01 – 3 min

Mediapart.fr, 06/01 – 13 min

L’Humanité Dimanche, 07/01 – 5 min

Lci.fr, 06/01 – 4 min

 

Etude du lien entre environnement et sociétés en Méditerranée

La question du lien entre facteurs environnementaux et effondrement des sociétés se pose de plus en plus. Pour y répondre, le projet Mistrals, lancé il y a 10 ans, a étudié l’environnement et les changements globaux dans et autour de la mer Méditerranée. Les résultats ont été publiés le 3 novembre. « Il s’agissait de détecter les conséquences environnementales des changements climatiques à l’échelle des lieux de vie des populations du passé et de déterminer comment un changement climatique rapide, à l’échelle géologique, peut produire un changement social comme une transformation du peuplement ou la fin d’une civilisation », explique Laurent Lespez.

L’Humanité Dimanche, 07/01 – 6 min

 

Un guide pour mieux identifier les espèces

Le centre d’expertise UMS Patrinat vient de publier un guide de bonnes pratiques en matière d'identification des espèces. L’objectif est de faciliter le contrôle des transactions internationales d'espèces menacées dans le cadre de la Convention internationale des espèces de faune et de flore sauvages menacées (Cites). Le guide peut aussi être utilisé pour mettre en œuvre la législation française sur les espèces protégées.

Actu-environnement.com, 06/01 – 3 min

 

Des rêves imprégnés de notre vie sociale

Libération publie un entretien avec le sociologue Bernard Lahire, dont les travaux montrent que les rêves, certes spécifiques à chacun, sont aussi liés à des critères sociaux tels que le travail, la place dans la société, la compétition, etc. Ainsi, il ne serait pas absurde de penser que nous partageons certains songes avec les individus de notre classe ou de notre sexe. Bernard Lahire est l’auteur de « La Part rêvée » (La Découverte), à paraître cette semaine.

Libération, 07/01 – 12 min

 

 

 

Marion Dufresne : mission autour du stockage océanique du CO2

Hélène Planquette, Catherine Jeandel

Meretmarine.com, 06/01 – 1 min

 

Des origines de l’inceste à la libération de la parole

Dorothée Dussy

Franceculture.fr, 07/01 – 28 min

Mediapart.fr, 06/01 – 13 min

 

Création d'un syndicat chez Google : « on parle ici plus de revendications morales qu'économiques »

Olivier Alexandre

Marianne.net, 06/01 – 6 min

 

Suppressions d'emplois chez Michelin : « ni l'UE, ni le gouvernement ne savent enrayer la désindustrialisation »

Nadine Levratto

Marianne.net, 06/01 – 5 min

 

Dans les cours de récréation, la question des religions à hauteur d'enfants

Olivier Galland, Anne Muxel

Lemonde.fr, 07/01 – 11 min

 

Cet antivenin veut sauver 100 000 vies

Renaud Vincentelli, Fabien Durbesson,

La Provence, 07/01 – 4 min

 

Des patates et des vaccins

Olivier Gossner

L’Opinion, 07/01 – 5 min

 

 

 

INNOVATION

 

 

Transformer du CO2 en méthane

Une équipe franco-indienne de scientifiques, parmi lesquels figurent Carole Duboc et Vincent Artero, a publié dans les ACS Energy Letters un article sur la mise au point d’un catalyseur inspiré par la nature – à base de nickel et de fer –, qui permet de transformer le CO2 en méthane. De nouveaux fonds seront sollicités auprès de l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour poursuivre les travaux destinés à permettre d’élaborer un modèle facile à produire et à utiliser.

Les Echos, 07/01 – 2 min

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer