Fwd: [CNRS Presse] CNRS : Synthèse de presse – 9 juillet 2020


ACTUALITE DES LABORATOIRES

ET AUSSI…

 

 

Covid-19 : transmission dans l’air, facteur saisonnier, surveillance des eaux usées

La transmission par l'air du Covid-19 « ne peut pas être pas exclue », a reconnu l’OMS mardi. La veille, plus de 200 scientifiques internationaux avaient, dans une lettre, exhorté l'Organisation et la communauté médicale internationale à « reconnaître le potentiel de transmission aérienne du Covid-19 ». Le Huffington Post reprend les explications du chercheur Christophe Bécavin. « Le virus est aérosol, mais on ne sait pas (…) encore combien de charge virale il faut pour être infecté [ni] à quel point le virus survit dans ces toutes petites gouttelettes portées par l’air », déclare-t-il. « Les postillons ont une durée de vie courte mais non négligeable : de quelques secondes à quelques minutes », explique au journal Le Monde Christian Georges, l'un des signataires de la lettre à l’OMS. Le chercheur développe actuellement un test diagnostic basé sur l'analyse de l'air expiré, à l'image de l'éthylotest. Capital indique également qu’un test par le souffle est en cours d’élaboration par des chercheurs lyonnais.

En Australie, la recrudescence de cas de coronavirus a conduit les autorités à reconfiner la ville de Melbourne dès mercredi. Cette hausse des cas, combinée à l’entrée du pays dans l’hiver, pose la question de la saisonnalité du virus. Interrogée par BFMTV, la chercheuse en immunologie Morgane Bomsel se déclare « dubitative » quant à un « caractère saisonnier du virus » en lien avec la température, car cette hypothèse n’est basée que sur des « corrélations ». Il y a aussi, actuellement, des foyers en France et en Chine, relève-t-elle. En revanche, la chercheuse n’écarte pas l’hypothèse que l'hiver puisse doper la nocivité du virus par le biais des aérosols, puisque ces fines particules s'attardent dans les airs des milieux clos.

Sciences et Avenir s’intéresse à une récente étude sur la présence du SARS-CoV-2 dans le système digestif des malades et donc dans les eaux usées. En France, des tests ont été menés à Paris en avril dernier, qui ont observé une corrélation entre l'augmentation du génome de virus dans les eaux usées et celle des cas humains de Covid-19 au niveau régional.

Enfin, France Culture consacre son émission « Le Temps du Débat » aux interrogations qui demeurent sur la pandémie de Covid-19. Samuel Alizon, spécialiste de l'évolution des maladies infectieuses, est l’un des invités.

Huffingtonpost.fr, 08/07 – Temps de lecture : 5 min

Lemonde.fr, 09/07 – 4 min

Capital.fr, 09/07 – 2 min

Bfmtv.com, 08/07 – 2 min

Sciencesetavenir.fr, 09/07 – 6 min

Franceculture.fr, 08/07 – 43 min

 

Le « mystère des eaux mortes » éclairci

Une équipe interdisciplinaire de chercheurs a réussi à percer le « mystère des eaux mortes », un phénomène qui ralentit voire stoppe les bateaux dans certaines zones. Des physiciens et des mathématiciens spécialistes en mécanique des fluides sont parvenus à établir la génération de différentes ondes entre un bateau et son environnement comme étant l'origine du phénomène. Lorsqu’un corps se trouve en mouvement dans un mélange de fluides stratifiés selon leur densité, les ondes qu’il crée dans ces fluides produisent à leur tour des vagues internes qui ralentissent ce corps jusqu’à une vitesse constante.

Sciencesetavenir.fr, 08/07 – 5 min

CNRS, 06/07

 

L’intérêt des adventices pour l’agriculture et la fonction écologique

Deux études viennent prouver le rôle-clé des adventices, aussi appelées « mauvaises herbes », dans le fonctionnement des écosystèmes agricoles. La première étude, publiée le 28 mai dans Frontiers in Sustainable Food Systems, met en avant le rôle « d'alliées » des adventices avec les plantes cultivées. La seconde, publiée le 8 juillet dans Proceedings of the Royal Society B : Biological Sciences, montre que les zones non-cultivées jouent un rôle de refuge pour la diversité de la flore adventice, ainsi qu’un rôle de « corridor » entre les différentes parcelles d'un paysage agricole, reliant fonctionnellement entre eux des habitats vitaux pour une espèce.

Actu-environnement.fr, 08/07 – 3 min

CNRS, 08/07

 

Le potentiel de la pile à hydrogène

Le Figaro consacre un article à la capacité de l’hydrogène à contribuer à la transition énergétique dès lors qu’il est produit proprement et à partir d’énergies renouvelables. « L’électricité est très dure à stocker, ce qui fait qu’il y a une grande perte de rendement. Inversement l’hydrogène se conserve longtemps sous forme de gaz. Ce qui permet de coupler au maximum la production et son usage », explique Daniel Hissel, médaille de l’innovation 2020 du CNRS. Le chercheur souligne les avantages de l’hydrogène par rapport aux batteries pour automobiles en termes d’autonomie et de temps de recharge.

Le Figaro, 09/07 – 2 min

CNRS, 25/06

 

Ramener des échantillons de Mars

La Vie consacre un dossier aux trois missions martiennes programmées cet été. La mission de la Nasa, Mars 2020, dont le lancement est prévu entre le 30 juillet et le 11 août, doit ramener sur Terre des échantillons de Mars. La Nasa a investi 2,4 milliards de dollars dans cette entreprise. Elle a développé le plus gros rover à s’être jamais posé sur le sol martien, ont récemment rappelé le président du Cnes Jean-Yves Le Gall et le président du CNRS Antoine Petit. « Mars 2020, c’est le poids lourd ! », déclare Sylvestre Maurice, responsable scientifique de SuperCam, un instrument qui équipera le robot mobile Perseverance et permettra d’analyser la chimie et la minéralogie des sols et roches de Mars. L’astrophysicien participera également aux missions Tianwen-i et ExoMars.

La Vie, 09/07 – 10 min

Ouest France, 09/07 – 2 min

 

 

Le cheval sait identifier un humain sur une photo

La-croix.com, 08/07 – 3 min

 

Notre-Dame : « la charpente pourrait être construite à l'identique », en bois et en moins de huit mois, assure Charpentiers sans frontières

Frédéric Epaud

Francetvinfo.fr, 08/07 – 3 min

 

La comète Neowise, un spectacle visible à l'œil nu

Nicolas Biver

Le Figaro, 09/07 – 4 min

 

Le « gouvernement de combat », un classique en temps de crise

Damon Mayaffre, Magali Guaresi

Leparisien.fr, 08/07 – 4 min

 

Dans la métropole de Lyon, la vague écolo n’a pas franchi le périph’

Pierre Charbonnier

Mediapart.fr, 08/07 – 13 min

 

Football. Le fonds d’investissement américain Oaktree au SM Caen : quelle stratégie ?

Luc Arrondel

Ouest-France.fr, 08/07 – 4 min

 

Entreprises : « ériger les testings en méthode ultime de preuve est-il pertinent ? »

Emmanuelle Marchal

Lemonde.fr, 08/07 – 4 min

 

« La poursuite des recherches sur les facteurs d'expansion du moustique-tigre en milieu urbain est essentielle »

Claire Valiente Moro

Lemonde.fr, 08/07 – 6 min

 

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer