Fwd: [CNRS Presse] Synthèse de presse – 28 avril 2020

 

 

 

ACTUALITE DES LABORATOIRES

ET AUSSI…

 

Coronavirus : pistes de recherche et archivage de la mémoire du confinement

Alors que le Premier ministre Édouard Philippe doit présenter aujourd’hui le plan de déconfinement, Arnaud Banos analyse les conditions à respecter pour que le déconfinement n’entraîne pas de seconde vague épidémique majeure. Il souligne que les effets de la fin progressive du confinement apparaîtront avec une période de latence de quatre à six jours. Si la population commence à sortir la semaine du 11 mai et s'aperçoit que cela ne change rien dans les chiffres, il risque d'y avoir un relâchement, et le nombre de cas dans l'ensemble de la population va se remettre à croître. Les autorités devront réagir rapidement pour éviter une nouvelle saturation des capacités hospitalières, alerte-t-il. Le 11 mai, selon Samuel Alizon qui s’appuie sur une étude de l’Institut Pasteur, 1 300 à 1 900 personnes devraient toujours être en réanimation pour une infection au coronavirus. Et dans les jours qui suivent, les chercheurs estiment qu'il y aura entre 800 et 2 300 infections journalières.

Pierre-Antoine Chardel et Valérie Charolles alertent sur les biais que pourrait générer l’application StopCovid. Ils craignent l’adoption d’une solution techniciste face à un problème qui dépasse largement ce cadre. En outre, pour être efficace, il faudrait qu’elle soit adoptée par tout le monde au même moment, au risque de créer des situations informationnelles absolument biaisées. Sonia Ben Mokhtar assure pour sa part que l’application repose sur un protocole garantissant la préservation de la vie privée.

Des chercheurs ont mis au point un test sérologique permettant de mesurer l’immunité d’un individu infecté par le coronavirus SARS-CoV2, en estimant la capacité des anticorps à empêcher le coronavirus de pénétrer une cellule humaine. Ce test est « très sophistiqué » mais plusieurs inconnues persistent, rappelle Morgane Bomsel. Il faut notamment s’assurer qu’il n’y ait pas de faux positifs ou négatifs, la seule étude publiée sur ce test n’ayant porté que sur 5 patients. En outre, s’interroge Morgane Bomsel, malgré la présence d’anticorps, le virus ne peut-il pas rester dans des réservoirs ? Cela pourrait expliquer les quelques cas étonnants de réinfection.

Selon une étude américaine qui n’a pas encore été publiée, la prise d'ivermectine – un traitement antiparasitaire – chez des malades hospitalisés pour un Covid-19 est associée à une baisse importante de la mortalité, et à une durée de séjour hospitalier plus courte. Cependant, ce résultat obtenu en laboratoire ne signifie pas que le médicament sera efficace en situation clinique. Le mécanisme moléculaire par lequel l'ivermectine freine la réplication du coronavirus reste inconnu, souligne Étienne Decroly. A Toulouse, les chercheurs Denis Pierron et Veronica Pereda-Loth tentent de comprendre l’origine d’une perte de goût et d’odorat liée au coronavirus.

Le supercalculateur Jean Zay contribue également à la recherche sur le Covid-19. Pierre-François Lavallée explique que sa puissance de calcul (16 pétaflops) permet de modéliser et tester les interactions moléculaires qui permettraient d'affecter le virus.

Par ailleurs, une étude a été lancée pour conserver la mémoire du confinement. Ainsi, 140 carnets où des individus tiennent le journal de leur confinement ont déjà été recueillis et sont conservés sur un serveur sécurisé du CNRS. Pour les historiens du futur, la tâche sera ardue, souligne Arlette Farge, car les faits seront racontés de manière différente selon chaque personne.

Le télétravail accroît sensiblement le risque de dépression chez les femmes. Elles se trouvent souvent contraintes de mener de nombreuses tâches (l'éducation des enfants, les tâches ménagères, la préparation des repas) tout en continuant leur activité professionnelle, observe Aurélie Leclercq-Vandelannoitte. Christine Castelain Meunier ajoute que cette situation peut peser sensiblement sur l’évolution de leur carrière. Aurélie Leclercq-Vandelannoitte avertit par ailleurs que l’expansion du télétravail pourrait inciter les employeurs à généraliser le recours à des emplois externalisés.

Lci.fr, 27/04 – Temps de lecture : 4 min

Lci.fr, 27/04 – 2 min

Lefigaro.fr, 27/04 – 7 min

La Croix, 28/04 – 4 min

Huffingtonpost.fr, 27/04 – 3 min

Le Figaro, 28/04 – 3 min

Les Dernières Nouvelles d'Alsace, 28/04 – 4 min

Francetvinfo.fr, 27/04 – 2 min

Francebleu.fr, 28/04 – 3 min

LesEchos.fr, 28/04 – 4 min

Lefigaro.fr, 27/04 – 4 min

Francetvinfo.fr, 27/04 – 3 min

Challenges.fr, 27/04 – 4 min

LaNouvelleRepublique.fr, 28/04 – 3 min

Nice Matin, 28/04 – 4 min

 

En Méditerranée, des zones protégées peu efficaces pour la biodiversité

Joachim Claudet souligne que les réglementations sont insuffisantes dans les aires marines protégées du bassin méditerranéen. Seulement 0,23% de la mer Méditerranée bénéficie de niveaux efficaces de protection de la biodiversité. Dans 95% des zones protégées, il n'y a aucune différence de réglementation entre l'intérieur et l'extérieur de l'aire. Les activités qui peuvent avoir un impact sur la biodiversité, la pêche, l'extraction de minerai ou d'énergie ne sont pas réglementées.

20Minutes.fr, 28/04 – 4 min

CNRS, 24/04

 

 

 

Le CNRS d'Orléans fabrique des visières pour le personnel médical

Gilles Chalumeau, Ludovic Hamon, Marion Blin

Francetvinfo.fr, 27/04 – 2 min

 

Faut-il vraiment rouvrir les écoles ?

Bruno Cautrès

Bfmtv.com, 27/04 – 1 min

 

Étrangers à nous-mêmes et aux autres

Pérola Milman

FranceCulture.fr, 27/04 – 10 min

 

 

« Arbitrer entre le marché et la vie »

Pierre Charbonnier

FranceInter.fr, 27/04 – 5 min

 

La recherche n'est-elle pas trop déconnectée des professionnels et des citoyens  ?

Alain Pavé

La-croix.com, 27/04 – 3 min

 

 

Sras, Ebola, H1N1 : comment on a endigué les précédentes épidémies

Etienne Decroly

Lejdd.fr, 27/04 – 4min

Samuel Alizon

Liberation.fr, 27/04 – 4 min

 

Génération Covid, mais aussi génération attentats, climat, #Metoo…

Denis Peschanski

MediaPart.fr, 27/04 – 9 min

 

 

 

 

 

 

Cette synthèse de presse résume des articles mentionnant des chercheurs ou des laboratoires du CNRS et elle ne peut en aucun cas être interprétée comme reflétant le point de vue du CNRS.

Les articles ne peuvent être fournis pour raison de droits d’auteurs.

Ni Kantar ni le CNRS ne sauraient être tenus pour responsables de l’exactitude, de la qualité, de la précision et de la tonalité des informations et des commentaires présentés. L’ensemble du contenu de la synthèse de presse est la propriété exclusive du CNRS. Toute diffusion externe au CNRS sous quelque forme que ce soit est soumise à autorisation de la part du CNRS.

 

Pour vous abonner ou vous désabonner.

(Authentification Janus requise)

 

 

 

 

Kantar Disclaimer